L’art de la frugalité et de la volupté

Auteur : Dominique Loreau.

Nombre de pages : 217.

Première parution : 200 . Cette édition : 2013.

Éditeur : Marabout (Collection : Psy).

Genre : Pratique.

Prix : 5,99€.

Résumé éditeur Frugalité et volupté sont les clefs du mieux-vivre : améliorez votre santé, votre moral, votre environnement et votre budget en mangeant mieux.

Dominique Loreau, installée au Japon depuis plus de trente ans, va vous y aider. Face à la consommation à outrance, appliquons le  » moins pour plus  » dans tous les domaines, du matériel au spirituel et, plus particulièrement, dans notre alimentation.

Des conseils, des astuces et des recettes très simples pour reconstruire son rapport à la nourriture, économiquement et retrouver un plaisir vrai, c’est ce que propose cet ouvrage plein de bon sens. Entre l’essai et le guide pratique,

L’Art de la frugalité et de la volupté apprend à réconcilier corps et esprit en toute sérénité.

C’est le troisième ouvrage de Dominique Loreau que je lis cette année. Je ne regrette pas de poursuivre ma découverte de ses textes, même si j’ai découvert un peu moins de choses à appliquer de ce volume, et il vaut peut-être mieux que je laisse passer un peu plus de temps entre chaque lecture – je lis peu de livres du genre en général, aussi…

J’ai aimé les conseils sur le grignotage : ne pas se culpabilisez, au contraire, le faire « dans les règles de l’art », avec une belle présentation, boisson, belle assiette, quelques cookies bien présentés (par exemple). Ça évite effectivement de se lancer à l’assaut du paquet.

Elle suggère quelques règles, mais précise bien qu’il ne faut pas se fixer la barre trop haut, comme plutôt manger assis, ne pas boire ou manger en préparant les repas, ne pas se resservir sauf en légumes, etc. Je précise que l’auteur n’encourage pas ici à la diète ou au régime, mais à une alimentation plus légère en générale, pour l’apprécier davantage et vivre mieux.

J’ai découvert le terme de « slow-food », par opposition au fast-food, et je compte jeter un œil par-ci, par-là, pour voir si ça me conviendrait.

Plusieurs conseils concernent aussi les accessoires pour la cuisine et leur rangement, ce que j’ai trouvé particulièrement appréciable. Elle suggère aussi des aliments, par exemple dans une liste de course d’ingrédients de base vers la fin de l’ouvrage, et des recettes pour bien le terminer.

Une lecture enrichissante, comme toujours avec Dominique Loreau, à l’écriture impeccable.

2 réflexions sur “L’art de la frugalité et de la volupté

  1. Oh oui ça j’avais déjà entendu : si tu « craques », craque avec plaisir – installe-toi, assumes, savoure, pose-toi avec tes gâteaux, ton chocolat, essaie d’équilibrer avec boisson ou fruit à côté… Au moins la digestion est meilleure si on n’est pas tout crispé de culpabilité / qu’on ne s’empiffre pas en deux-deux, et on ajoute la sensation d’avoir fait un break mental en plus d’apprécier la nourriture (c’est d’ailleurs un peu le principe du goûter ou de tous les « entre-repas »). Je ne connais pas l’auteur, mais c’est un type de livre que j’apprécie à petite dose, quand je ne tombe pas sur des auteurs vraiment étranges ou qui ne servent vraiment à rien. 🙂

    • Je te conseille justement cette auteure, j’adore son écriture poétique, son côté très zen. Je t’avoue que le côté étrange me faisait un peu peur au début (surtout que je regardais les autres ouvrages pratiques de Marabout en présentoir ^^,) mais j’avais commencé par son Art des Listes, très utiles. Les listes, c’est le bien.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s