Terrienne

Auteur : Jean-Claude Mourlevat.

Illustrateur : Patrick Léger.

Nombre de pages : 387.

Parution : 2011.

Éditeur : Gallimard (Collection : Jeunesse).

Genre : Science-fiction – Jeunesse.

Prix : 16,25€.

Résumé : La sœur d’Anne a disparu. Elle pensait bien avoir trouvé quelque chose d’étrange à son fiancé, puis plus tard à ses amis lors de leur mariage … Ils viennent d’un autre monde, qu’Anne va explorer à ses risques et périls pour retrouver Gabrielle.

Cette lecture m’a plu sur le coup, mais je m’en rappelle mal. Je ne connais pas du tout Jean-Claude Mourlevat, j’en avais très peu entendu parler avant de me lancer dans ce livre pour un Baby SF. J’ai été assez surprise par les personnages et univers original.

Le début est plutôt singulier et prometteur, mais malheureusement j’ai trouvé la fin un peu simple et décevante, notamment le côté happy end après la tristesse de la perte de Torkensen et Virgile. La chute m’a moyennement plu (on perd beaucoup de l’originalité du début, à mon avis, avec ce choix).

L’univers m’a marquée comme étant bien construit, plausible, bien décrit. Les personnages non terriens sont étranges, mais de manière positive, remarquable. Je ne m’attendais pas à l’humanité de Bran, que j’ai aimé suivre, au même titre que découvrir les étrangetés de ce monde. L’attachement d’Anna à sa sœur est touchant, ce sont là les principaux points que je retiens.

A part ça, je vous avoue que quelques années après, je n’en ai plus vraiment souvenir. Mais le sentiment général n’est pas mauvais, et je vous suggère volontiers d’y jeter un œil ^^.

8 réflexions sur “Terrienne

      • « Le chagrin du roi mort » – bouleversant !, « Silhouette », un super recueil de nouvelles (contemporaines et non fantastiques cette fois-ci si je me souviens bien) que j’ai chroniqué, et avant ça j’avais lu « La rivière à l’envers », qui est publié en deux tomes et se pose un peu comme un conte initiatique, très beau aussi, et qui m’a laissé un souvenir assez marqué à cause de son originalité – j’aimerais d’ailleurs le relire. Quand j’étais encore plus jeune j’avais lu « l’Enfant-Océan » à l’école, ça c’est plus du jeunesse classique mais je n’ai pas été déçue non plus. Il a l’air de bien aimer utiliser les thématiques et codes de contes traditionnels, en cela Terrienne se démarque un peu du reste que j’ai lu, on est plus dans de la littérature ado.

  1. Je l’ai chroniqué il y a quelques mois, j’ai bien aimé mais comme toi il m’a manqué quelque chose, comme tu dis la fin peut-être trop simple, ou alors un manque d’explication quant à l’existence de ce monde parallèle… Mais une lecture plutôt agréable dans l’ensemble !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s