Au bord des mots, lectures sur un rocher

Strange Superstitions and Curious Customs of the Ancient World

Alicia Chrysostomou, Matheos Chrysostomou (auteurs). 2006, 128 p. Mercier Press. Encyclopédie – Folklore. 15,30€. Livre lu en anglais.

A compilation of the oddest, most eccentric and truly bizarre customs, laws and superstitions of our forefathers. Alicia and Matheos Chysostomou have combed the planet to bring you the very best of the very odd.

J’ai déniché ce petit livre très sympathique à l’époque fort fort lointaine où je travaillais en Irlande (dans une vie antérieure, j’ai parfois l’impression). A l’époque, je faisais des recherches sur le folklore et les croyances dans l’Antiquité, et j’avais trouvé qu’il était parfait, mélange d’anecdotes drôles, tragiques, touchantes, et je l’avais adoré, j’en avais gardé un souvenir très positif et vivace.

Et cinq ans après lors de la relecture, on n’est pas loin de la catastrophe. Je me suis ennuyée, j’ai eu du mal à lire plusieurs pages d’affilée. Et bizarrement, le rire était beaucoup moins au rendez-vous qu’à l’époque. Est-ce parce que les histoires les plus drôle, je les connaissais déjà? Je ne suis pas sûre, j’aime beaucoup relire des livres …

On est dans une structure classique, des chapitres thématiques comme la vie, l’amour et la mort, la santé, les animaux, etc. avec sous-sections et anecdotes de différentes parties du monde : les Celtes d’Irlande, l’Egypte ancienne, les peuples grecs, et pas mal de gens que je ne connais pas du tout (il faut dire que les auteurs n’aident pas).

J’ai remarqué aussi des éléments qui ne m’avaient pas trop ennuyée à l’époque, parce que j’étais trop enthousiaste, je suppose. La difficulté de la langue. C’est paradoxal parce qu’à l’époque je me considérais encore en apprentissage de l’anglais et que ce n’est plus le cas maintenant, mais le niveau d’anglais est vraiment élevé. On est face à du vocabulaire soutenu auquel je n’ai vraiment pas envie de me frotter pour une lecture de divertissement.

C’est vraiment un petit livre qui se mérite, et je trouve que ça ne devrait pas être le cas. Non seulement il y a la langue plus compliquée qu’elle ne pourrait l’être, mais le niveau de culture qu’il faut avoir pour le lire, j’ai l’impression. Il y a souvent des atlas, des indications géographiques, dans ce type de livres, pour t’aider à situer les choses, ici, rien. Il y a de vagues indications (ce peuple situé à tel endroit), mais très rarement lors de la première apparition de celui-ci. Et accessoirement bonjour la cohérence si tu le précises vers la deuxième ou troisième mention …

Un détail, mais qui froisse mon esprit maniaque : la bibliographie classée par titre, avec quelques noms d’auteurs jetés dans le mix, ou parfois même pas mentionnés. C’est un bazar. On n’est même plus dans la cohérence à ce niveau mais une rédaction basique de bibliographie. Je trouvais ça intéressant à l’époque pour les idées lecture, mais maintenant, je suis assez hérissée du manque de méthode sur un ouvrage qui se veut au-dessus du lot.

Je suis donc plutôt déçue de cette relecture, et très surprise de ce changement …

4 commentaires sur “Strange Superstitions and Curious Customs of the Ancient World

  1. Ok en voyant le livre la première chose que je me demande c’est si le nom d’auteur n’est pas un pseudo, ou alors c’est une coïncidence vraiment marrante : « Chrysostomou » je traduis ça en « bouche d’or ». 😀 Autrement j’ai quand même envie de jeter un œil à ce livre.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s