Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi

Auteur : Dominique Loreau.

Nombre de pages : 246.

Première parution : 2011. Cette édition : 2013.

Éditeur : Marabout (Collection : Psy).

Genre : Développement personnel.

Prix : 5,99€.

Résumé éditeur : Par petites touches, trouver l’élan initial, créer la routine parfaite, savourer la précision du geste. Et enfin, se sentir en paix et en sécurité.

A la manière d’un moine au temple, voici comment apprendre à entretenir son environnement afin de se réapproprier sa vie.

Dominique Loreau, installée au Japon depuis plus de vingt ans, désireuse de partager sa propre expérience, s’est fait une spécialité d’adapter pour les lecteurs occidentaux des manuels de développement personnel inspirés des philosophies orientales. Elle est également l’auteur du best-seller L’Art de la simplicité, de L’Art de la frugalité, de L’Art des listes et de Mon régime bonheur, tous parus chez Marabout.

J’ai mis un peu de temps pour démarrer cette lecture, comme c’était le dernier livre de Dominique Loreau qui se trouvait dans ma PAL (maintenant, bonheur,  un autre est sorti depuis ^^). Je l’en ai finalement sorti en espérant retrouver un peu de cette sérénité que j’avais à lecture des autres, en plein refroidissement, et ça a été plus ou moins efficace. En tout cas, j’ai passé un très bon moment de lecture, encore une fois.

Et encore une fois, pas mal de réflexion sur de petites améliorations à apporter, ou tout un nouvel espace à aménager. I wish, I wish …

Je me suis sentie un peu moins bizarre lorsque l’auteur a parlé de réaliser des « inventaires périodiques » de ce qu’on possède, pour voir ou on en est, si on se sert de tout, et ne pas hésiter à réaliser que parfois, on aurait pu se dispenser de cet achat, pour le faire maintenant (oui, je suis en mode tri).

Une fois encore, je recense plein de petites idées, comme un nécessaire de produits de lavage, avec les situations où les utiliser et des préparations artisanales, moins chères que dans le commerce. J’ai beaucoup aimé l’idée du récapitulatif de traitement de chaque objet (bouilloire, écrans, four, etc.).

Les différents gestes et activités du ménage sont présentés comme plaisants, une danse, au côté esthétique. C’est une fois encore une vision qui me plaît et me parle. Dominique Loreau trouve encore une fois les mots qui font mouche pour me tenir rivée à son livre, et me donner envie de me donner du mal pour mettre certains de ses conseils en pratique. Le côté ménage-gymnastique n’est pas mal non plus!

Bref, une fois encore, un excellent moment de lecture, combiné à une réflexion que j’espère productive sur le sujet (au risque de vous choquer, je ne suis pas – encore – une fée du ménage).

2 réflexions sur “Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi

  1. Ca peut être intéressant comme lecture, je ne suis pas une passionnée du ménage mais lorsque j’arrive à m’y mettre je suis partie pour un bout de temps, et parfois ça me détend et je me sens beaucoup mieux une fois la tâche accomplie! Après je ne suis pas sûre que ce soit le genre de livre qui m’attire pour le moment (les lectures type « développement personnel » me laissent souvent pantoise!)

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s