Au bord des mots, lectures sur un rocher

Percy Jackson, tome 4 : La Bataille du labyrinthe

Percy Jackson and the Olympians, tome 4 : The Battle of the Labyrinth. Rick Riordan (auteur). Mona de Pracontal (traductrice). John Rocco (illustrateur). 2008 (VO), 2010 (VF), 409 p. Albin Michel (Wiz). Jeunesse – Fantasy. 13,90€.

Le grand combat va commencer…

La vie de Percy est menacée. L’armée de Cronos s’apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l’enfer souterrain n’est pas aisé… surtout quand le chemin est parsemé d’effroyables pièges.

Cette série tire vers la fin, et je serais contente de l’achever. J’ai aimé, une fois encore, mais moins que d’habitude. Je suppose que ça n’était pas le moment. Mais j’ai tout de même trouvé ce volume drôle, la première qualité que je reconnais à Percy.

Comme l’empousa qui rage parce qu’il a « tué sa stagiaire ». Si, si et c’est une pomp-pom girl en prime. J’ai ri. Ou un fantôme qui réclame le cadeau du Happy Meal. Que voulez-vous, j’ai le rire facile avec cette série.

En matière de dieux, on rencontre Héra, et boy, j’ai été déçue. Je n’aime pas Héra. Du tout. Et ici, elle n’est pas drôle, même si l’idée qu’elle voie un conseiller conjugal avec Zeus est amusante, elle ne me dit rien de bon, j’aurais préféré un(e) autre immortel(le). Augias et ses écuries sont plus intéressantes, comme Héphaïstos. Et j’aimerais beaucoup que Némésis, dont on parle à un moment, fasse une apparition aussi.

Mais l’auteur centre le récit sur Dédale et son labyrinthe, qui peut emmener ceux qui s’y promènent virtuellement n’importe où, ce qui en fait un arme de choix pour Luke et Cronos (je ne peux pas dire que j’ai été surprise par ce qui arrive à mon chouchou… mais j’ai été très contente de le revoir, même s’il s’agit de petites touches).

On résout l’arc de Grover de manière plutôt touchante, même si ce résultat n’est pas accepté par les autres centaures. La fin est plutôt pleine de peps mais assez prévisible dans sa grande bataille épique, j’espère que celle du dernier volume sera plus originale.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Tome 1 : Le Voleur de Foudre.

Tome 2 : La Mer des Monstres.

Tome 3 : Le sort du Titan.

Tome 5 : Le Dernier Olympien.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s