Au bord des mots, lectures sur un rocher

1001 secrets d’Histoire de France

Renée Grimaud (autrice). 2012, 300 p. Prat. Histoire – Beau Livre. 15,10€.

Les rois fainéants ont-ils vraiment existé ? Qu’est-ce que la « croisade des pastoureaux » D’où vient l’expression « coup de Jarnac » ? A quelle époque la fourchette est-elle apparue en France ? Des Gaulois à la Seconde Guerre mondiale, plongez au cœur de l’histoire de France. Redécouvrez les lieux chargés d’histoire, revivez les événements glorieux ou dramatiques, vibrez aux côtés des personnages illustres ou des Français anonymes qui, siècle après siècle, ont façonné le destin de la France et lui ont donné le visage qu’elle a aujourd’hui.

J’ai pris mon temps pour découvrir ce petit recueil. La première chose que je peux vous en dire, c’est qu’il s’agit vraiment d’un beau livre. Relié, de format carré, il tient bien en main, pour ne rien gâcher, la lecture a un côté pratique qui est aussi agréable que son illustration. J’ai beaucoup aimé ce point : le papier a une couleur crème, sauf pour le changement de période historique, il y a pas mal d’illustrations diverses, mais ce que j’ai préféré, ce sont des couleurs.

On retrouve le titre du chapitre en haut de chaque page, d’une couleur spéciale selon la partie, les débuts de paragraphes ont un côté enluminé, toujours dans un code couleur, comme les titres, les symboles de part et d’autre de chaque titre …. ça a l’air confus décrit ici, mais visuellement, ce petit livre est un vrai plaisir.

A part un détail : les mots en gras. J’ai horreur de ça. C’est comme si on nous attrapait la nuque et on nous collait le nez sur un mot « regarde ! ce truc est important! REGARDE ! ». La formule est caricaturale mais au début, je  me suis presque arraché les cheveux sur ce choix. Je m’y suis faite, mais j’aurais vraiment aimé qu’il y n’y soit pas.

En ce qui concerne le récit, j’ai été plutôt surprise. L’auteur présente l’histoire de France de manière personnelle, utilisant beaucoup le « je », parlant de passage/personnage préféré. Je n’ai pas tellement l’habitude de cette perspective, mais c’est plutôt intéressant. Légère déception : le choix de placer la fin juste après l’obtention du droit de vote des femmes. Il faut bien s’arrêter quelque part, mais je m’attendais plutôt aux années quatre-vingt ou quatre-vingt-dix.

Certains des traits d’esprits m’ont plu, comme celui sur la reine Claude, épouse de François 1er. « Très appréciée de ses sujets pour ses qualités de cœur, « la bonne reine » a laissé son nom à une variété de prunes … c’est toujours ça, me direz-vous, car sinon, qui se souviendrait encore d’elle? » Étant grande amatrice de reine-claude et ne sachant pas d’où venait l’expression, j’étais déjà contente de l’avoir appris, et je trouve qu’ici, l’auteur n’a pas tout à fait tort.

J’ai beaucoup aimé la plupart des faits décrits, des petits secrets. Peu de vraies découvertes, mais des choses intéressantes, bien racontées (à part le gras), et qui m’ont fait passer un bon moment de lecture.

6 commentaires sur “1001 secrets d’Histoire de France

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s