Lecture sur un rocher

Le roman policier

Colette Hourtolle (autrice). 2002, 63 p. PEMF Ados (Regards sur les lettres). Littérature.

Le roman policier n’est pas une littérature au rabais. Bien sûr, tous les polars ne se ressemblent pas et certains ne laissent pas de souvenirs alors que d’autres nos marquent.

L’auteur tente de montrer que ce genre nous parle, comme tout roman, des gens, de leur environnement, de leur diversité, de leurs préoccupations. 

Je cherchais un point de vue littéraire (voire professionnel) sur le sujet et éventuellement d’autres pistes de lecture.

On nous propose ici quelques éléments d’histoire du genre avec les différents sous-genre comme l’énigme à l’anglaise, le roman noir américain, le roman à suspense, le néo-polar, les types de détectives qu’on trouve, et les éléments de réflexion comme la critique de la société qui surgissent dans les romans policier. Une petite bibliographie ponctue la fin du livre, sur les romans et auteurs, et des ouvrages de référence.

L’illustration, entre portraits d’auteurs et différentes couvertures, est plaisante. L’auteur insiste en caractères gras sur les éléments importants du texte, changeant de couleur pour l’auteur et les titres, proposant une lecture claire.

Par contre, ces quelques points positifs ont un peu été anéantis lors de la présentation d’Agatha Christie. C’est bien gentil de dire que dans Dix petits nègres  » tous les suspects sont aussi des victimes », mais qu’elle « fait de tous les suspects des assassins » en précisant EN PLUS de quel roman il s’agissait, c’est ridicule. Bien vu de spoiler la chute, sérieusement. Ou préciser qui est l’assassin dans un autre (Le Meurtre de Roger Ackroyd), je sais que c’est une originalité de l’autrice, mais zut, quoi.

Je n’ai pas non plus apprécié un passage que j’ai trouvé franchement négatif sur Hercule Poirot. « Insupportable », hein ? Il « assène au lecteur […] une interminable explication pour confondre le coupable, dans un style ampoulé et artificiel ». Vraiment? Ampoulé et artificiel. Super. Les autres détectives présentés le sont sous une lumière bien plus positive. Je ne vois pas l’intérêt de le plomber.

Une autrice a attiré mon attention, Andrea Camilleri, italienne. Son enquêteur découvre l’importance de parler le dialecte sicilien et de connaître cette culture pour venir à bout de ses adversaires. Apparemment un travail important est fourni sur la langue, et j’aimerais beaucoup découvrir ces aspects linguistiques et culturels.

Une lecture plutôt intéressante mais qui me laisse assez mitigée devant ce spoil incroyable des œuvres d’Agatha Christie et ce cassage gratuit de Poirot.

4 commentaires sur “Le roman policier

  1. En commençant à lire ton billet je me disais que ce serait un livre à ajouter à ma wish list. Mais non finalement. Si elle n’aime pas Hercule Poirot c’est son problème. C’est bien la première fois que quelqu’un en dit du mal ! Je suis aussi allée lire ton billet sur Cave Canem, j’aime l’époque romaine. Celui-ci non plus je ne l’ajouterai pas à ma liste de lecture. Dommage.

    1. Tout à fait, je ne comprends pas pourquoi cette pique inutile et gratuite ! dommage parce qu’elle parle de romans peu connus par ailleurs. J’ai le tome 2 de Cave Canem dans ma PAL, ça s’arrange peut-être !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.