Au bord des mots, lectures sur un rocher

Les Enfants de l’Ô, cycle 1 : Le cycle de Z’arkàn, tome 1

Vanessa du Frat (autrice). Suzanne van Pelt (illustratrice). 2013, 428 p. Chromosome Éditions. Science-fiction. 21€.

Alia, 2340. Un étrange signal apparaît sur les écrans de surveillance ECO. Ludméa, jeune stagiaire envoyée sur le terrain pour chercher son origine, se retrouve en pleine tempête, au cœur de la forêt de Gonara. L’affaire semble intéresser de près Ruan Paso, directeur adjoint des départements militaires pour la recherche scientifique, un homme plein de secrets.

Terre, 2066. Les jumeaux Line et Lúka tentent de survivre sous le joug d’un père violent, obsédé par ses manipulations génétiques. Leur existence triste et routinière est chamboulée le jour où Lúka désobéit aux ordres en laissant s’évader un sujet d’une importance capitale… ce qui ne restera pas sans conséquences pour le futur.

J’ai découvert cette série lors des dernières Imaginales, où l’auteur m’a beaucoup tentée dans la présentation qu’elle m’en a faite : de la science-fiction, des personnages fouillés, une saga les mettant en scène long cours … cette description m’a particulièrement parlé et nous y voilà, même pas un an après (vous avez vu, je m’améliore ^^,), avec le deuxième tome déjà dans la PAL avant lecture de celui-ci.

Au final, je suis plutôt contente d’avoir la suite sous la main, parce que je n’avais absolument pas envie de refermer ce livre. Et paradoxalement, je voulais rapidement avancer, prise que j’étais dans le récit, pour en apprendre le plus possible sur l’univers, les personnages, le récit. Je me suis sentie boulimique des Enfants de l’Ô.

Et cette affection grandissante est venue avant tout de l’écriture de Vanessa du Frat. Elle est non seulement extrêmement prenante, mais aussi très belle, naturelle, avec ces expressions un peu soutenues que j’affectionne particulièrement, sans tomber dans les fausses notes (où je ne serais pas arrivée à imaginer les personnages s’exprimer comme ça). Et ce style sert aussi un suspens (beaucoup trop) bien mené. Les informations sont (beaucoup trop) distillées au compte-goutte, et ont contribué à raidir mes doigts au moment de refermer ce livre.

J’ai eu un peu de mal à concevoir les deux époques mentionnées dans le résumé, j’avais donc encore plus hâte d’en savoir davantage pour comprendre comment tout s’enchevêtrait, comment Ruan et Lukà se connaissaient, même si je commence à échafauder des théories (ah, ça m’avait manqué d’essayer de deviner ce qui allait ce passer dans une saga !).

En ce qui concerne les personnages, c’est surtout Ludméa qui m’a plu, son nom est déjà très beau, sa personnalité chaleureuse et lumineuse. Lyen, pour ses origines, son mystères, et le rôle qu’elle semble s’apprêter à jouer … je vous en reparle plus bas. Je suis un peu mitigée sur Ruan, surtout devant ce qu’il a fait à Ludméa (mais qui soulève encore plus de question, que sont ces dons, pourquoi semble-t-il les ignorer à la différence des jumeaux ?). Line et Lukà … je n’ai pas l’impression de pouvoir me prononcer pour l’instant. Je ne me suis pas attachée à eux, mais je pense que c’est parce que j’attends beaucoup de réponses pour les cerner un peu mieux.

J’ai été un peu surprise de la tournure qu’a pris la fin, vis-à-vis de Lyen et de la visite qu’elle reçoit. Donc hâte de poursuivre !

Au final … je reste peut-être un peu sur ma faim devant le contexte de science-fiction. Les détails sur le temps, futur, de Ruan et Ludméa, ont retenu toute mon attention (juste une petite déception, ne pas en apprendre davantage sur le processus de réassignement d’Ylana, qui m’intéressait beaucoup), mais j’avais (encore) envie d’en savoir davantage. Et vous savez déjà que j’étais friande du moindre petit ajout sur la période de Line et Lukà. J’aurais aimé en lire plus !

J’ai vraiment beaucoup aimé, mais je n’ai pas adoré. Et je pense qu’on n’en était pas loin du tout, et qu’en apprendre davantage sur les jumeaux et surtout Mikhail (que je ne m’attendais absolument pas à voir déjà partir !) devrait totalement me décider. Mais c’est une lecture qui vaut définitivement le coup et qui m’a fait passer un excellent moment !

C’est aussi un très bel objet. J’adore le toucher de la couverture, son style graphique très sobre et percutant.

Si vous voulez vous en faire une idée, l’auteur propose les premiers chapitres sur son site gratuitement !

Nombres de tomes parus : 2 (série en cours).

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s