Au bord des mots, lectures sur un rocher

Science-Fiction : Les frontières de la modernité

André-François Ruaud, Raphaël Colson (auteurs). 2014, 398 p. Mnémos (Essais). Science-fiction. 22€.

S’attachant à retracer l’histoire de la science-fiction dans toute sa variété et dans le monde entier, cet ouvrage s’ouvre à la littérature, bien sûr, mais aussi au cinéma, à la télévision, à la bande dessinée, aux comics et aux mangas. Il éclaire le genre par son contexte historique, qu’il soit politique, social, culturel ou éditorial, pour en définitive lui rendre la place qui lui revient : celui d’un imaginaire situé à l’avant-garde de la modernité. On y découvre ainsi un panorama complet des thèmes, des genres, des pays, soutenu par une iconographie riche et agréable.

Je n’ai pas lu beaucoup d’historique de la science-fiction, jusqu’à présent (excepté le PUF de Jacques Baudou il y a quelques années, et les recueils thématiques), et certainement pas de récit aussi foisonnant et étendu. Du XVIème siècle aux années 2000, les auteurs nous entraînent à travers les différents textes publiés dans ce genre et ses différentes régions.

C’est passionnant, je vais le dire tout de suite. L’écriture est vivante, elle donne définitivement envie de découvrir tous les romans mentionnés. On ne part pas dans tous les sens, la structure est claire, organisée de manière chronologique puis géographique. Le bémol, pour moi, a été la longueur. Oui, j’ai vraiment aimé ce texte, les découvertes qu’il m’a fait faire, mais j’ai eu du mal sur le nombre de pages, d’autant que chacune comporte deux colonnes verticales, un élément avec lequel j’ai énormément de mal.

Parmi les autres éléments très positifs : André-François Ruaud et Raphaël Colson abordent le Japon. Si, si, dans toute sa splendeur. Et ça fait du bien de lire sur les mangas et les tendances SF de cette culture que j’adore mais dont je connais peu cet aspect ! Rien que pour ça, pour l’explicitation du contexte historique, social, économique imbriqué avec l’analyse de ce genre, je vous conseille définitivement ce livre. (Poke de.w !)

Il y a peu d’illustrations, mais celles qui se trouvent là sont très plaisantes. Illustrations, couvertures, affiches, extraits … j’ai aimé qu’il n’y ait pas que du texte brut, surtout dans cette présentation qui n’emporte pas mon suffrage.

J’ai aussi eu quelques difficultés avec l’écriture. Si elle est définitivement intéressante, elle est aussi exigeante. J’ai parfois eu du mal avec les théories littéraires, et la non explicitation d’évènements, éléments culturels, surtout historiques, ce qui est dommage. Les références culturelles ne m’étaient pas trop inconnues, mais c’est dommage de perdre le lecteur dans ce domaine ou la langue … dès avant la page dix …

Différentes citations sont données en début d’ouvrage sur la science-fiction, certaines sont plutôt drôles : « C’est cette chose que les gens qui savent ce qu’est la science-fiction désignent en disant « c’est de la science-fiction » » Frederik Pohl.

Ou très belles : « La science-fiction n’est pas autre chose que des rêves mis par écrit. La science-fiction est constituée des espoirs, des rêves et des craintes (car certains rêves sont des cauchemars) d’une société fondée sur la technologie » John W. Campbell.

Je me suis perdue dans les références, puisque je ne les recopie jamais au fur et à mesure, donc je ne pourrais pas vous en donner ici. Mais n’hésitez pas à jeter un œil à ce livre si vous cherchez des idées lectures ou si vous souhaitez tout simplement en apprendre davantage sur ce genre ! Je vous le recommande sans hésiter.

2 commentaires sur “Science-Fiction : Les frontières de la modernité

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s