Au bord des mots, lectures sur un rocher

Silex and the city, tome 1

Jul (auteur). 2009, 48 p. Dargaud. BD – Humour. 13,99€.

40 000 avant JC : une vallée résiste encore et toujours à l’Evolution. A l’aube de l’humanité, Blog Dotcom est un « homo-erectus qui se lève tôt » : pour changer tout ça, il décide de se présenter aux élections. Avec une femme pro de Préhistoire-Géo en ZEP (Zone d’Evolution Prioritaire), un fils cadet militant alter-darwiniste opposé à l’usage du feu et de la fourrure, et une fille aînée qui flirte avec Rahan de la Pétaudière, fils à papa héritier du plus gros volcan – récemment privatisé – de la région, il n’est pas au bout de ses peines.

J’avais repéré cette petite série en BD depuis quelques temps déjà (sans connaître la série animée d’Arte), en tombant sur les deux premiers tomes en occasion, je n’ai pas trop hésité. Bien m’en a pris, j’ai beaucoup ri, et j’ai trouvé les jeux de mots vraiment intéressants.

Ça n’est peut-être pas très évident, mais je ne m’intéresse absolument pas à la politique (je vous avoue que je n’ai pas trop le temps, entre sauver le monde le week-end et utiliser mon super pouvoir la semaine pour pousser mes petits trolls à la lecture, si si, ça prend du temps tout ça). Ou alors uniquement quand suffisamment de temps a passé pour que les évènements ou les acteurs soient considérés comme historiques. Ce n’est pas le cas pour les clins d’œils à répétition de ce livre, qui sont très récents, mais ça ne m’a pas dérangée. Ils sont suffisamment bien adaptés, parodiés à la mode préhistorique pour être hilarants tout en étant porteurs de sens, comme le message de candidature de Blog, le père de famille qui se présente à l’élection du chef de la vallée : « Évoluer plus pour gagner plus ».

Blog est prof de chasse, et Spam, sa femme, est prof de Préhistoire-Géo, tous deux en ZEP, Zone d’Évolution Prioritaire. Sa classe à elle compte carrément des cannibales, des primates, un amphibien … Cette partie sur l’école, si elle fait un peu grincer des dents, m’a tout de même fait sourire. Enfin, sur chaque planche vous avez des jeux de mots, des références, je ne peux pas tout vous proposer ici. Mais j’ai vraiment aimé cet aspect de la bande dessinée.

Le dessin est simple, expressif. La police des bulles, la même que celle de la couverture, correspond bien. Pour faire simple, l’aspect graphique m’a beaucoup plu dans sa simplicité et son aspect direct.

Un début de série très sympathique, je suis ravie d’avoir la suite déjà dans ma PAL.

Nombre de tomes parus : 6 (série en cours).

4 commentaires sur “Silex and the city, tome 1

  1. J’ai lu les 5 tomes ce mois ci et je me suis beaucoup amusé.

    J’attend la suite avec impatience. En attendant je me suis mise à regarder la mini série qui passe sur arte 😉

    Bonne journée

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s