Amulettes

Auteur : Véronique Ajarrag.

Couverture : Miesis.

Nombre de pages : 362.

Parution : 2013.

Éditeur : Le Chat Noir.

Genre : Fantastique.

Prix : 19,90€.

Résumé éditeur : Lorsque le docteur Ian, psychiatre, reçoit pour la première fois sa mystérieuse patiente Agrippine et qu’il cède à sa requête de ne se consacrer qu’à son cas personnel pendant toute une semaine, il est loin d’imaginer qu’il ne sera pas simplement le témoin du récit fantastique de la jeune femme mais également l’un de ses principaux acteurs. Car, tel qu’elle le déclare, Agrippine est l’objet de réincarnations successives qui remontent jusqu’à la Mésopotamie ancienne, où son bien-aimé et elle, citoyens du royaume d’Uruk, furent condamnés pour l’éternité. Devant les arguments et la précision de son histoire, le docteur commence peu à peu à douter et ses certitudes vacillent.

Et si depuis l’antiquité, tous les amants maudits n’avaient été qu’un seul et même couple?

J’aime beaucoup le thème des vies antérieures, et des amants qui se cherchent à travers les siècles. J’ai été particulièrement servie avec cet ouvrage du Chat Noir – qui m’a aussi rappelé que cette charmante petite maison d’édition ne m’a jamais déçue – qui en plus de ce thème qui me tient à cœur, m’a fait découvrir la Mésopotamie que je connais peu. Et cette couverture est magnifique, en prime ^^

Le récit, passionnant, se lit d’une traite -ou d’une nuit, pour être honnête ! J’avais très envie de savoir le fin mot de l’histoire, et j’ai pris un très grand plaisir à suivre Agrippine dans sa quête de son âme sœur, et Ian de ce qui se passe. Alterner avec le récit des vies antérieures est une excellente idée, on découvre d’autres situations diverses, ça apporte du piment dans la linéarité des recherches et fait encore plus voyager le lecteur. J’ai aimé, aussi, la poésie des phrases de Véronique Ajarrag, qui fait passer chaque paragraphe en délice.

Pour couronner le tout, j’ai retrouvé un mythe que j’adore dans ce récit (Éros et Psyché, l’amant invisible et défendu, et la jeune épouse curieuse), qui ajoute encore une touche d’intemporalité à cette histoire d’amour. Qui ne m’a pas ennuyée. Moi qui suis loin d’être fan des romances, j’ai aimé la manière dont l’auteur a traité cet aspect et a fait vivre son histoire sans tomber dans certains travers du genre. Cela tient aussi à sa peinture des personnages. Agrippine et Ian, principalement, bien sûr Ishtar et Jandra aussi, m’ont captivée.

La révélation finale sur l’identité de l’adversaire du couple m’a fait bien rire. Je ne l’ai pas vu venir, et j’ai beaucoup aimé ce petit twist final. Cette quête a ajouté un petit goût d’enquête qui me convient tout à fait au récit.

Une lecture que j’ai vraiment, vraiment beaucoup aimée 🙂

6 réflexions sur “Amulettes

  1. Effectivement c’est un avis qui donne envie de s’intéresser de plus près à ce livre! D’autant que la couverture a quelque chose de fascinant! Même si les histoires d’amour ce n’est pas du tout ce qui me fait envie en ce moment, ce récit me tente bien!

  2. Ce que je trouve bizarre dans ta chronique c’est que tu dis Agrippine et Ian 😮 Moi j’aurais tendance à dire Agrippine et Jérémie du coup non? 🙂

    Sinon je suis d’accord avec toi que l’histoire était vraiment super intéressante, mais j’ai quand même trouvé que dans un premier temps c’était assez long à démarrer, j’ai vraiment préféré les chapitres dans le passé que ceux dans le présent 🙂

    • Je t’avoue que je ne sais plus quel est le bon prénom, Xiouxiou ^^, ça fait longtemps que j’ai découvert leur histoire ! Je comprends que le début t’ai paru long, et les passages dans le passé étaient vraiment passionnants ^^ mais on ne regrette pas trop le présent, je trouve. Merci de ton passage ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s