The Earl and the Fairy, tome 4

Titre VO : Hakushaku to Yôsei, tome 4.

Dessinateur : Ayuko.

Scénariste : Mizue Tani.

Traducteurs : Satoko Fujimoto et Anthony Prezman.

Nombre de pages : 192.

Parution VO : 2008. VF : 2013.

Éditeur : Glénat (Collection : Shojo).

Genre : Manga – Shojo.

Prix : 6, 90€.

Résumé éditeur : Piégée par Rosalie, Lydia se retrouve enfermée dans un entrepôt où est également faite prisonnière Doris, jusqu’ici portée disparue. C’est alors que le bogie beast apparaît et leur révèle la présence de “l’homme de brume” derrière cette affaire. Pendant ce temps, alors qu’il essaye de venir en aide à Lydia, Edgar doit déjouer les manigances de Graham Purcell !

Une fois encore, je suis déçue du volume et au final de la série.

La série lumineuse sur les fées que j’attendais s’est révélée franchement dark, mais vraiment pas originale, je trouve : la demoiselle enlevée l’a été parce qu’elle a découvert que son oncle détournait sa fortune. Trop in, quoi.

Et Lydia se retrouve coincée dans une bouteille. J’ai trouvé ce développement ridicule. Peut-être parce que je n’avais déjà plus la moindre patience envers cette série, peut-être parce que ça n’a vraiment ni queue ni tête, mais que j’ai trouvé ça agaçant. Enfin, juste son âme, hein, mais c’est très logique aussi. Merci aussi le côté deus ex machina pour sauver tout le monde, hein.

Franchement, une série sur les fées à l’époque victorienne, il y avait moyen de proposer quelque chose de beaucoup plus intéressant, et surtout, qui mette vraiment en scène des fées, pas un oncle malfaiteur et une nièce ombrageuse qui lance la rumeur de l’être féérique qui a enlevé sa cousine. Et le « héros » qui menace la méchante blonde en la tenant par la gorge et par la fenêtre en la menaçant …

La grande démonstration fantastique à la fin ne sauve pas le récit fade. Je n’ai pas du tout aimé ce volume, je comptais presque les pages jusqu’à la fin. Une série qui va disparaître de mes étagères.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie)

Tome 1

Tome 2

Tome 3

4 réflexions sur “The Earl and the Fairy, tome 4

  1. Dommage pour cette série, mais au moins je saurai que je peux m’en épargner la lecture, même si la couverture me plaisait bien! Pour une fois qu’une série était courte… ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s