Fleur de Neige

Titre VO : Snow Flower and the Secret Fan.

Auteur : Lisa See.

Traducteur : Pierre Ménard.

Nombre de pages : 377.

Parution VO : 2005. Cette édition VF :  2007.

Éditeur : J’ai Lu.

Genre : Historique.

Prix : 7,10€.

Résumé éditeur : Dans la Chine du XIXe siècle, le destin de deux jeunes filles est lié à tout jamais. Fleur de Lis, fille de paysans, et Fleur de Neige, d’origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Tous les signes concordent : elles seront laotong, âmes sœurs pour l’éternité. Les deux fillettes grandissent, mais si leur amour ne cesse de croître, la vie s’acharne à les séparer. Alors que la famille de Fleur de Neige tombe en disgrâce et que la jeune fille contracte le mariage le plus infamant qui soit, Fleur de Lis, par son union, acquiert reconnaissance et prospérité. L’amitié sacrée des deux femmes survivra-t-elle au fossé que le destin a creusé entre elles ?

Je suis assez mitigée sur cette lecture. Elle est passée très vite, il y a de très jolies images, l’écriture est délicate et fluide. Mais l’aspect qui reste le plus durablement dans ma mémoire est celui des pieds bandés et tous les détails que l’auteur propose, qui m’a relativement dégoûtée.

La structure est assez classique pour ce type de livre historique : l’héroïne parle de sa vie présente, à un âge avancé, puis repart en flash-back, et nous dépeint sa vie de manière chronologique, de sa naissance / petite enfance au point le plus proche avant la situation initiale. Rien de surprenant là, donc.

J’ai été un peu surprise du titre du livre : Fleur de Neige, non pas Fleur de Lis, qui est l’héroïne et la narratrice du récit. L’histoire est présentée uniquement de son point de vue et de ses souvenirs à elle, son apprentissage douloureux et déchirant (les pieds, quoi T__T), sa vie de femme mariée.

Il faut aimer les nombreuses descriptions et les détails dans ce type de récit. Il y a toutes les informations sur la nourriture, les vêtements, les traditions, le bandage de pieds, le déroulement du mariage, des cérémonies en général … Je trouve ça très plaisant, mais je comprend que ça puisse ennuyer.

J’ai beaucoup aimé les références à l’astrologie et aux caractéristiques qu’elles donnent aux personnages, comme la mère est de l’année du Singe et reflète son caractère un peu fourbe, ou Fleur de Lis et Fleur de Neige qui sont de l’année du Cheval et aspirent à la liberté. La note de l’auteur sur ses recherches et la découverte du nu shu, l’écriture secrète des femmes, m’a plu également.

L’aspect qui m’a vraiment marquée a été celui des pieds bandés, surtout que notre première introduction au sujet est la mention d’un échec dans ce domaine : celui des pieds de la mère de l’héroïne que sa propre mère a « loupée ». Ce n’est pas un médecin qui bande et brise les pieds de la fillette, mais sa mère ! Ça partait déjà très mal. Puis on en arrive aux descriptions générales, l’âge des sujets (3 ans dans les grandes villes …), et on apprend « qu’une fillette sur dix ne survit pas à cette épreuve, non seulement dans [leur] district, mais dans l’ensemble de la Chine » … Je crois que le pire a été la découverte de la taille optimale d’un « lis doré », comme on les appelle : 7 cm …

Pour ce qui est du récit en lui-même, j’ai été surprise et un peu choquée de tout ce qu’on « omet » de dire à Fleur de Lis. Un peu moins de la moitié du récit conduit à la rencontre avec Fleur de Neige et la description de leur lien si particulier avec beaucoup de tendresse, mais il apparaît que Fleur de Neige a contribué au mensonge qui l’entoure. J’ai plus partagé la souffrance de Fleur de Lis lorsqu’elle apprend que sa laotong a choisi de prendre trois sœurs adoptives alors que leur lien ne permet pas de s’associer à d’autres, à ajouter à ses mensonges, que j’ai perçu les critiques de Fleur de Lis pour Fleur de Neige …

Finalement, je suis plutôt restée en dehors de l’histoire, comme si la belle écriture ciselée et fourmillant de descriptions à profusion m’en avait tenue à l’écart. Les pieds, aussi, éventuellement.

4 réflexions sur “Fleur de Neige

    • Pareil ^^ j’ai deux livres dans ma PAL qui pourraient t’intéresser aussi Mina Snow : Mémoires d’une dame de cour de Jin Yi et Mémoires de paille et de soie de Saga ^^ je pense que c’est le même univers ! C’est vrai que c’est fascinant 🙂 Merci d’être passée par ici !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s