Les mots indispensables pour parler du sexisme

Auteurs : Jessie Magana et Alexandre Messager.

Nombre de pages : 160.

Parution : 2014.

Éditeur : Syros.

Genre : Essai.

Prix : 12€.

Résumé éditeurLe sexisme est plus que jamais d’actualité. Même si notre société a évolué, l’égalité entre les hommes et les femmes, entre les filles et les garçons, est loin d’être réalisée. Nous sommes encore prisonniers de nos clichés, de nos stéréotypes sexistes. Ils peuvent avoir de lourdes conséquences et nous empêchent de nous réaliser pleinement. Parler du sexisme, c’est tenter de le comprendre pour mieux le combattre. Tel est l’objectif de ce livre, qui, sous la forme d’un abécédaire en 60 mots, décrypte tous les aspects du sexisme, passés et présents : de « Amazones » à « Zizi/Zézette », en passant par « Beauté », « Égalité des sexes », « Foot », « Manuels scolaires », « Violences »…

Je n’attendais pas grand-chose de ce petit recueil, mais je l’ai trouvé plutôt intéressant. Il est aussi très agréable à lire, avec son petit format, ses couleurs, son illustration (photographies, affiches, BD, …). J’ai été particulièrement marquée par cette campagne de l’ONU contre les stéréotypes et les discriminations subis par les femmes :

Particulièrement saisissant … il y en a d’autres si vous voulez : « women shouldn’t« , « cannot« , « need to » (les femmes devraient, ne devraient pas, ne peuvent pas, doivent).

Je savais que les politiques de réduction de natalité en Chine provoquaient l’abandon/l’avortement des filles, mais pas que c’était aussi le cas en Inde (même si ça a l’air logique). Ah, et cette remarque d’un ancien champion que je ne nommerais pas parce que faire de la publicité pour lui, non merci : « Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant. Pour l’équilibre des enfant, je pense que la femme est mieux au foyer. » Retournez à vos casseroles, les amies, nous ne sommes pas naturelles. Ce genre de réflexions me donne envie de boxer.

Les réflexions sur les stéréotypes et le genre (attention, polémique) sont particulièrement intéressantes, je n’y avais jamais spécialement réfléchi, comme « garçon manqué »: être un garçon c’est l’idéal, et donc quand on est une fille c’est manqué. Vexant, mais instructif !

Si le thème vous intéresse, n’hésitez pas à parcourir ce petit livre qui se lit assez rapidement ou par lettre / mot qui vous intéresse. Et si vous vous y connaissez davantage que moi sur ce sujet, je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez aussi. Ou même si vous n’en avez jamais lu sur le thème auparavant ^^

2 réflexions sur “Les mots indispensables pour parler du sexisme

  1. Un garçon manqué: une fille tellement bien qu’elle ne peut qu’être un homme car chacun sait qu’être une fille c’est forcément quelque chose de négatif! Et qu’une fille qui ne se comporte pas selon le cadre des stéréotypes de son genre n’est pas « une vraie fille »… Et de toute façon quand quelqu’un parle de « la femme » on sait déjà que c’est un abruti… Ou du moins quelqu’un de complètement ignorant en matière de sexisme >< ce livre a l'air intéressant pour débuter les lectures sur le thème, ça a l'air très abordable!

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s