Petite anthologie de la science-fiction

Anthologiste : Joëlle Wintrebert.

Illustrateur : Ghislain Loupias.

Nombre de pages : 188.

Parution : 2001.

Éditeur : Sedrap (Collection : Lecture en tête).

Genre : Science-fiction.

Prix : disponible d’occasion.

Résumé éditeur : Vous n’avez jamais lu de science-fiction. Et vous êtes victime d’un préjugé bien ordinaire : ah oui, dites-vous, ces histoires sans queue ni tête qui parlent de fusées, de guerre dans les étoiles et de petits hommes verts.
Fusées, guerre dans les étoiles et petits nommes verts, la science-fiction (ou SF) en parle quelquefois, mais jamais dans des histoires sans queue ni tête : le principe même d’une nouvelle ou d’un roman de SF, c’est justement de décrire de façon parfaitement logique quelque chose qui n’existe pas encore ou qui aurait pu exister.
Richard Matheson, Damon Knight, Arthur C. Clarke, Stefan Wul, H.-P. Lovecraft, J.-C. Dunyach, Robert Silverberg et beaucoup d’autres vous attendent… En route vers des univers aussi étranges qu’inattendus ! 

Contient : –  » Né de l’homme et de la femme  » de Richard Matheson
–  » Pour servir l’homme  » de Damon Knight
–  » La clé laxienne  » de Robert Sheckley
–  » Rapport sur les habitudes migratoires des Pères Noël  » de Jean-Claude Dunyach
–  » L’étoile  » d’Arthur C. Clarke
–  » Genèse  » de Francis Carsac
–  » Les chats d’Ulthar  » de Howard Phillips Lovecraft
–  » La règle des noms  » d’Ursula K. Le Guin
–  » Des anges sont tombés  » de Jean-Louis Trudel
–  » L’homme schématique  » de Frederik Pohl
–  » Réveillon chez les jumeaux  » de Jean Millemann
–  » Le traité de Düsseldorf  » de Robert Silverberg
–  » Voyages  » de Stefan Wul

Je suppose que plus on lit de textes d’un genre, plus on risque d’être déçu quand on découvre des anthologies, puisque justement il y a moins de découvertes … J’aurais bien aimé, aussi, apprécier la plume de Joëlle Wintrebert comme celle de Gérard Klein, mais elle reste plutôt impersonnelle.

Comme pour le Catalogue des âmes et cycles de la SF, on trouve un chapitre sur l’heroic fantasy, qui me coupe un peu dans la thématique. J’étais contente de trouver l’uchronie, mais pour un texte déjà lu, certes apprécié, j’étais douchée. Pareil, j’avais énormément aimé ce texte d’Ursula K. Le Guin dans le recueil consacré à l’auteur, seulement lu en janvier.

Je n’ai pas vraiment apprécié la plupart des textes choisis. Né de l’homme et de la femme, pour moi, manque d’une chute (ou elle est entièrement spoilée par l’illustration qui précède la fin). La clé laxienne, pourquoi pas, je n’étais pas entraînée. Rapport sur les habitues migratoires des Pères Noël ne m’a pas arraché un sourire (mâles et femelles, qui vont mourir dans les cheminées, merci).

Genèse reste une genèse, deux pages, sans chute, trop court pour se faire une idée ; un peu comme le texte de Stefan Wul, que j’espérais découvrir et qui est en fait un petit poème, ce qui ne donne pas une très bonne idée. Des anges sont tombés me laisse aussi un peu perplexe, quelques description, pas vraiment de récit. Et je n’ai pas saisi la chute du Réveillon des jumeaux, même si elle est plutôt intéressante par ailleurs.

Le recueil vaut surtout pour les nouvelles de Damon Knight, Arthur C. Clarke, Lovecraft et Frederik Pohl. Pour servir l’homme de Damon Knight est très drôle, et je ne m’attendais pas à la chute. J’ai aimé découvrir Clarke avec ce texte plein de beauté et de poésie. La nouvelle de Lovecraft, sur les chats, n’est pas désagréable, surtout pour l’écriture. Et Frederik Pohl est plutôt visionnaire dans la fusion humain et machine, à la fin des années 60.

Mais je reste plutôt déçue.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s