Au bord des mots, lectures sur un rocher

Buffy contre les Vampires, saison 8, tome 2 : Pas d’avenir pour toi

Buffy The Vampire Slayer Season 8, 2 : No Future For You. Brandy K. Vaughan (scénario). Georges Jeanty (dessinateur). Dave Stewart (coloriste). Jo Chen (couverture). Jérôme Wicky (traducteur). 2007 (VO), 2008 (VF), 118 p. Soleil (Fusion Comics). Adaptation de série. 14,95€ .

Lorsque les forces du mal recrutent une Tueuse débutante, Rupert Giles fait appel à Faith, la troisième Tueuse. Dangereuse et peu digne de confiance, il lui demande cependant de combattre cette nouvelle menace. En échange, Il fera table rase de son passé et la réhabilitera. Mais Buffy veille, elle n’a pas oublié que Faith a tenté de la tuer…

D’habitude, j’attends un peu avant de lire le tome suivant d’une série, en général de faire le billet, pour avoir les idées bien claires. Sauf pour les Clamp. Mais là j’avais envie d’en finir avec les comics Buffy que j’avais encore dans ma PAL pour passer à autre chose. Ce tome est justement un peu mieux passé, probablement parce que j’aime bien Faith et que j’ai cru à son personnage, ici. J’aime bien la couverture, déjà ^^

Le côté My Fair Lady, Giles qui essaie d’en faire une jeune femme de la haute société ou du moins d’en avoir l’air, m’a assez plu. La British Gigi, Slayer de la haute qu’elle essaie d’approcher, est intéressante aussi. Et le rapprochement Giles – Faith, pour reprendre les termes de ma critique précédente, j’y crois. Là, c’est plutôt Buffy qui m’a agacée (même si je comprends). Je pensais que la fin de la saison 7 les auraient un peu rapprochées, mais absolument pas.

Mais cet arc qui aurait pu monter en puissance est arrêté tout d’un coup. Vraiment dommage. Je trouvais que Genevieve avait du potentiel (ha, ha, je sais, mauvais jeu de mot), donc bam, nouvelle déception. Même si ça ouvre une nouvelle porte à Faith, qui me plaît.

La dernière histoire propose un style graphique plus proche des couvertures et des personnages que je connais. Mais c’est pour nous expliquer, entre autres, ce qui est arrivé à Dawn et dont je me fiche complètement. Et je n’ai pas trop saisi la partie magique avec Buffy et Willow…

J’avoue que les références du style « girl power », « solidarité féminine », par contre, ça m’a un peu lassée. Et on reste donc dans la déception pour ce volume. Je ne sais pas si je poursuis en passant à l’anglais, honnêtement.

Nombre de tomes parus : 8 (série finie).

Tome 1 : Un long retour au bercail.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s