Au bord des mots, lectures sur un rocher

Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 2 : Sans forme

The Parasol Protectorate, tome 2 : Shapeless. Gail Carriger (autrice). Sylvie Denis (traductrice). Stefan Hilden (illustrateur). 2009 (VO), 2013 (VF), 444 p. Le Livre de Poche (Orbit). Fantasy urbaine – Steampunk. 7,10€.

Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication … laissant Alexia seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout.

Une fois encore, que c’est dur de finir la lecture et de se rendre compte que, zut, il faut attendre encore un an pour lire la suite en poche ! (Où vous voyez que mes billets datent un peu, maintenant toute la série est disponible dans ce format). (D’ailleurs, si ma médiathèque l’avait, je n’hésiterais pas à dévorer cette série en grand format en quelques semaines tant elle est prenante) Surtout ici à cause du cliffhanger de fin, j’ai très hâte de savoir ce qu’il en est.

Pourquoi attendre le poche, en fait ? Parce que j’adore l’illustration de Stefan Hilden. Même si celle du grand format est loin d’être laide, je trouve que celle-ci a un charme particulier auquel je suis plus sensible.

J’ai beaucoup aimé les échanges entre Alexia et son loup-garou de mari, ils restent très drôles. On voit peu de vampires dans ce tome (un petit manque de l’excentricité de Lord Akeldama), on est plus concentrés sur les garous, particulièrement la meute de Lord Maccon en Écosse. Connall (le nom du mari) raconte d’ailleurs à Alexia ce qui l’a fait couper les ponts avec eux, en apprendre davantage sur ce personnage plutôt mystérieux m’a plu. Parallèlement, on découvre quelques points sur la conditions de paranaturelle d’Alexia, et à quel point elle peut être dangereuse, devant la cause de l’épidémie de mortalité qui est le thème principal du tome. (Ou une possible raison pour laquelle Alexia n’a jamais rencontré son père, qui m’a intéressée aussi, j’espère qu’on creusera de ce côté). Et on découvre les Autrefois … ceux qui se transforment en fantôme après leur mort car ils ont un surplus d’âme.

Pas mal de scènes hilarantes dans ce volume, comme le commandant Channing, venu avec les troupes camper sur la pelouse d’Alexia, qui n’apprécie pas trop, et encore moins lorsqu’il commence à franchement flirter avec elle, et qu’elle finit par le tabasser avec son parapluie. L’aspect gadget des ombrelles revient pour mon plus grand plaisir aussi. Il y a aussi la scène où la mère d’Ivy demande à Alexia d’aider son amie à choisir un chapeau qui ne sera pas trop hideux – ce qui n’est vraiment pas gagné. Ou Alexia en friand à la saucisse (j’ai bien aimé cette expression ^^).

En parlant des gadgets, il y a aussi cette aspect scientifique steampunk avec l’éthérographe, qui donne un charme et un cachet tout particulier à cette série.

L’aspect historique de cet univers commence à être développé, les humains auraient construit la Grèce, les vampires Rome, et les loup-garous possédaient l’Égypte. Ces détails ancrent le récit dans une histoire plus vaste encore, en font un univers plus défini, j’aurais aimé en lire encore davantage.

Un (trop) petit roman lu d’une traite, dans un univers superbement pensé et décrit, avec beaucoup de plaisir!

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Tome 1 : Sans âme.

Tome 3 : Sans honte.

Tome 4 : Sans cœur.

Tome 5 : Sans âge.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s