Au bord des mots, lectures sur un rocher

Midnighters, tome 2 : Touching Darkness

Scott Westerfeld (auteur). 2009, 304 p. Atom.  Science-fiction – Jeunesse. 7,70 €. Livre lu en anglais.

Les midnighters savent que leur ville regorge de mystères terrifiants, mais ils ignorent la cause de la disparition de leurs prédécesseurs – la raison pour laquelle ils sont désormais seuls face aux darklings … Pour ne rien arranger, des secrets intimes de midnighters commencent à se faire jour, dont certains qui n’auraient jamais dû émerger … Cette fois, Jessica Day n’est plus la seule exposée à un danger mortel. Et si le groupe ne trouve pas le moyen de se ressouder très vite, il pourrait bien perdre l’un de ses membres à tout jamais …

Aaah, Scott Westerfeld. Je ne me lasse pas de cet auteur. A chaque fois que je débute un de ses livres, je suis totalement perdue pour le reste du monde. Thème, écriture, personnages, sont toujours über prenants et j’adore à chaque fois. Ici, j’ai retrouvé les personnages avec beaucoup de plaisir, même si j’avais oublié quelques éléments du premier tome.

On est davantage focalisé sur Melissa et Rex, comparé à Jessica dans le premier tome. Si j’aime beaucoup ce dernier, je me méfie toujours de la jeune fille et de son pouvoir trop développé. J’ai néanmoins trouvé intéressant leur évolution, les explications sur leurs pouvoirs, et de manière plus générale, le lore, tout ce qui entoure leur don. Leur passé, surtout. J’ai été assez choquée de voir qu’il existait tout une communauté de Mindnighters jusque dans les années cinquante, puis leur disparition, et le rappel de ce que Melissa, Rex et Dess aient été seuls si longtemps.

Le nouveau personnage introduit dans ce volume, Madeleine, m’a passablement énervée, à manipuler les jeunes gens et les laisser dans l’ombre. Je peux comprendre ses craintes, mais les manipuler systématiquement avec ce calme tranquille m’a fait sortir de mes gonds. Vieille bique. Et fourrer Dess dans cette situation, lui révéler un paquet d’informations et pouf, on scelle parce que si Melissa l’entend, on va avoir un souci … même si j’apprécie le fait que ça nous entraîne vers une nouvelle révélation : comment le père de Rex soit devenu un légume, ce qui m’a fait froid dans le dos (quand je vous dis qu’elle est dangereuse).

J’ai aussi été morte de trouille, pour Rex. J’y ai vraiment cru. Qu’il était perdu, devenu  un darkling … le suspense est extrêmement bien mené, et comme j’aime beaucoup ce personnage … qu’il risque de finir comme cette pauvre Anathea, enlevée par les darklings avant lui.

J’ai adoré retrouver les détails, comme le chiffre treize. Et l’histoire en général, comme d’habitude.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie).

Tome 1 : The Secret Hour.

Tome 3 : Blue Moon.

6 commentaires sur “Midnighters, tome 2 : Touching Darkness

  1. J’ai lu la trilogie il y a quelques années et je l’ai trouvée moyenne – peut-être parce que je l’ai lu après la série Uglies, que j’avais beaucoup aimée… En tout cas, en règle générale, j’apprécie Scott Westerfeld 🙂

    1. Ah oui, au contraire, moi je laisse passer du temps entre chaque Westerfeld, pour bien le savourer ^^ Ou tu l’as lu en VF et la traduction est un peu bancale? J’avoue que je ne sais pas du tout à quoi elle ressemble !

      1. Je l’avais lu en français, oui. Il me semble que mon souci principal c’est que je n’avais pas accroché aux protagonistes, notamment Jessica (j’ai écrit son prénom avant d’aller vérifier que c’était bien ça : si je m’en souviens alors que je n’ai pas aimé les bouquins, c’est qu’elle a dû particulièrement m’agacer, lol)

        Cependant du même auteur, j’ai beaucoup aimé la série Uglies, comme je le disais, ainsi que V comme Virus et les deux premiers tomes de sa série Léviathan – d’ailleurs j’ai toujours le tome 3 à lire ^^ !

        1. Ah, ça ne m’étonne pas trop, Jessica n’est pas la plus intéressante ^^,

          J’ai adoré V comme Virus. Je n’ai pas arrêté de rire. Je me souviens encore maintenant (pas loin de cinq ans après) de mes presque crises d’hystérie avec cette lecture ^^, Je me suis arrêtée au tome 2 de Léviathan, par contre, parce que je les empruntais et que je n’y pensais pas trop. Je te dirai si je te rattrape 🙂

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s