Les cent ans de Dracula

Auteur : Barbara Sadoul.

Nombre de pages : 154.

Parution : 1999.

Éditeur : Librio.

Genre : Nouvelles – Fantastique.

Prix : 2€.

Résumé éditeur Sur son cou et sa poitrine on voyait des traces de sang, et sa gorge portait les empreintes des dents cruelles qui avaient ouvert ses veines…  » Minuit. L’heure où les ténèbres recouvrent le monde… L’heure du vampire ! Oh ! Bien souvent, on ne le voit pas. Mais la pâleur morbide de ses victimes et les deux points rouges qu’elles portent dans le cou signalent son terrible passage. Depuis un siècle, le comte Dracula n’a cessé d’enflammer les imaginations. Son élégance froide et raffinée fascine. Hélas ! Condamné à l’éternelle solitude, il doit, pour survivre, se nourrir chaque nuit de sang frais ! Pour fêter les 100 ans du plus célèbre d’entre eux, huit vampires sont ici réunis. Huit nouvelles (dont une, inédite, de Claude Askew) sous la plume inspirée des plus grands maîtres du genre.

Contient : La Fiancée de Corinthe de Goethe ; Le  Vampire de Polidori ; La Morte amoureuse  de Gauthier ; Car la vie est dans le sang de Francis Marion Crawford ; L’invité de Dracula de Bram Stoker ; Aylmer Vance et le Vampire de Claude Askew ; Le Gardien du cimetière de Jean Ray ; La Maison maudite de Lovecraft.

Adolescente, j’adorais ce recueil fantastique, qui m’a permis de découvrir deux textes dont je suis tombée amoureuse, ceux de Goethe et de Gauthier. La Fiancée de Corinthe est un poème, avec une écriture doucement désuète.

La Morte amoureuse propose encore un vampire féminin, qui essaie d’arracher le protagoniste à la vie d’église pour partager la sienne. C’est un récit bien construit, où le héros se perd entre rêve et réalité, également servi par une très belle écriture.

J’apprécie aussi particulièrement Le Gardien du cimetière qui est le témoin d’étranges évènements dans ce lieu où il arrive. Un cimetière peut paraître classique, mais la nouvelle est de 1925, ce qui efface ce trait. Une fois encore, les mystères sont bien menés.

Car la vie est dans le sang ne m’était pas trop restée en tête, mais elle est plutôt intéressante, et le vampire n’est pas trop mis en avant, il est plus subtil.

Je suis moins touchée par les nouvelles de Polidori, Askew, Bradbury et le chapitre de Stoker. Polidori, je pense que je l’ai trop lu, alors que j’apprécie ses longues phrases ciselées (mais Librio n’est pas le champion des pages aérées donc c’est écrit petit avec peu de paragraphes donc ça fait pâté).

Je n’ai pas une passion pour Stoker, même si j’aime le personnage et les traits de la créature qu’il a créée, je suis loin d’apprécier la forme qu’il a choisie pour la proposer (le roman épistolaire), même si ce n’est pas celle utilisée de manière claire ici.

La nouvelle d’Askew ne m’a pas plu, puisqu’on est face à un texte qui raconte tout, tout de suite sur un personnage. C’est lourd et pesant, et je me suis ennuyée malgré ce thème de malédiction familiale.

Ce n’est pas ce texte de Lovecraft qui me fera l’apprécier. Je le trouve déjà long – pour moi, lorsque tu annonces qu’il y a des parties ou des chapitres à ta nouvelle, ben elle est trop longue – et le personnage commence par raconter sa vie, puis enchaîne sur l’histoire d’une maison et l’histoire de toute la famille qui y a vécu. Je vous avoue que je me suis rapidement ennuyée et je l’ai passée.

Au final, à part quelques exceptions, ce recueil renferme des textes que j’adore, et que je ne peux que vous conseiller si vous ne les avez pas encore découverts.

 

4 réflexions sur “Les cent ans de Dracula

  1. Ce livre est dans ma PAL … essentiellement pour Le Gardien de cimetières et les nouvelles d’Ashew et Bradbury que je n’ai pas lues.
    Ton article me donne envie de m’y plonger (ne serait-ce pour voir si j’ai des impressions similaires, même si comme toi j’aime énormément celles de Gautier et Gœthe. Mais comment résister à une relecture 😉 )

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s