Au bord des mots, lectures sur un rocher

Orphée aux étoiles : les voyages de Poul Anderson

Auteur : Jean-Daniel Brèque.

Illustrateur : Patrick Imbert.

Nombre de pages : 238.

Parution : 2008.

Éditeur : Les moutons électriques.

Genre : Littérature.

Prix : 20,30 €.

Résumé éditeur : Paul Anderson (1926-2001) fut l’un des auteurs américains des littératures de l’imaginaire les plus couronnés de son temps – sept Hugo et trois Nebula, pour ne citer que les prix les plus connus. Auteur d’une œuvre foisonnante, dont le registre s’étend de la rigueur scientifique à l’épopée fantastique, maniant avec autant de bonheur le suspense que la poésie, il reste injustement méconnu en France, où l’on considère le plus souvent comme un honnête faiseur. Historien autodidacte, il s’est toujours passionné pour le destin des civilisations que ce soit pour raconter le déclin et la chute de l’Empire terrien cher à Dominique Flandry ou pour suivre Manse Everard et la Patrouille du temps dans les méandres du passé.

On découvre ou redécouvre aujourd’hui des œuvres maîtresses comme Trois cœurs, trois lion ou la tétralogie qu’il a consacrée, en collaboration avec son épouse, à la ville d’Ys. Une bonne raison pour mieux explorer les univers de ce maître de la science-fiction et du merveilleux : passionnant et passionné, cet essai explore cette œuvre fascinante et d’une grande richesse, sous tous ses aspects.

J’ai un petit faible pour cette maison d’édition, même si je ne la connais pas encore très bien. J’adore bien sûr leur domaine (imaginaire), mais aussi, j’avoue, leur symbole (ce mouton et cette prise !). En trouvant ce livre à la médiathèque, j’étais ravie de découvrir un de leurs essais, en particulier sur Poul Anderson dont j’ai lu les deux premiers tomes de la Patrouille du temps que j’aime beaucoup.

Un petit défaut, mais très petit, pour besoins d’analyse : il y a risque de spoiler lorsque l’auteur évoque certaines œuvres, mais ça ne m’a ni trop choquée ni coupée dans ma lecture.

Il présente donc la vie d’Anderson et son travail, à travers ses différents cycles et nouvelles. Cette structure est simple, mais fonctionne parfaitement. L’illustration n’est pas extrêmement présente, mais ce sont des couvertures originales de ses œuvres, c’est agréable, et simple, une fois encore. Comme le format, plus petit que le Minuscules flocons que j’ai acheté aux Imaginales, maniable, très agréable. L’écriture est également un petit plaisir, qui m’a donné très envie de poursuivre mon exploration de cet auteur.

Un autre élément que j’ai aimé a été l’évocation d’une partie de l’histoire de l’édition de l’imaginaire aux États-Unis, entre revues et publications en livre. Je ne connais pas cette évolution en détail (je n’ai pas encore assez lu sur le sujet ^^).

Je n’ai pas grand-chose à vous raconter en plus, à part un voyage particulièrement agréable dans l’univers de Poul Anderson, que je recommande à tout fan de cet auteur et de la science-fiction en général 🙂

2 commentaires sur “Orphée aux étoiles : les voyages de Poul Anderson

  1. Merci de cette critique positive. Vous avez raison de souligner le « risque de spoiler lorsque l’auteur évoque certaines œuvres », mais lorsque j’ai écrit ce livre, il y a près de dix ans, nombre de livres d’Anderson ,n’étaient accessibles qu’aux seuls anglophones. Regardez sa bibliographie: aucune traduction française entre 1990 et 2006!

    1. Je comprends bien que vous ne spoiliez pas juste par plaisir ! Merci d’avoir proposé aux francophones une porte ouverte sur ces univers magiques avant qu’ils ne soient disponibles !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s