Au bord des mots, lectures sur un rocher

Le troisième jumeau

Titre VO : The Third Twin.

Auteur : Ken Follett.

Traducteur : Jean Rosenthal.

Couverture : Henri Galeron.

Nombre de pages :  568.

Parution VO : 1996. Cette édition VF :  2006.

Éditeur : Le Livre de Poche.

Genre : Science-Fiction.

Prix : 7,60€.

Résumé : Jeanie, jeune professeure et généticienne, a entamé une étude sur les jumeaux séparés à la naissance, et à terme, sur un gène qui porterait sur la criminalité. Elle rencontre ainsi Steve, un étudiant en droit qui lui plaît beaucoup … mais qu’une amie à elle a reconnu comme celui qui l’a attaquée. Il jure de ne pas s’être trouvé là à ce moment. Le jeune homme a un jumeau séparé de lui à la naissance que Jeanie a découvert, Dennis, qui est bien un criminel, mais emprisonné depuis des années, et il n’aurait pu se trouver là. De plus, s’ils ont un ADN identique, leurs dates de naissance ne correspondent pas … Et s’il y avait un troisième jumeau ?

Il s’agit de ma première rencontre avec cet auteur, qui a fait une suite presque directe à mon visionnage du téléfilm, beaucoup apprécié.

On note une forte corruption de l’autorité, surtout masculine : les policiers sont agressifs, tout comme le médecin que voit l’amie de Jeanie à l’hôpital, tous la traitent comme la responsable de son viol. C’est une catastrophe à ce niveau, j’ai eu beaucoup de mal à supporter cet élément.

Ne parlons même pas du trio d’adversaires, le politicien, le généticien, l’administrateur, qui sont même prêts à faire disparaître l’héroïne pour ne pas contrecarrer leur projet d’OPA et de financement de la campagne à la Maison-Blanche. Il n’y a que Michelle, flic psychologue, qui entame un dialogue avec les jeunes femmes et est carrément prête à suivre les caprices de Jeanie. Je dis bien caprices parce qu’elle l’emmène carrément dans un autre État, pour suivre une piste sans, j’ai l’impression, véritable preuve. Mais on reparlera de Jeanie.

J’avoue que j’ai bien aimé la référence à la ficelle du feuilleton : les bébés échangés à l’hôpital. Ca fait très ficelle à mes yeux, mais je l’aime bien (oui, ça me rappelle des téléfilms visionnés avec ma mère lorsque j’étais ado, c’est un bon souvenir avec son côté nostalgique ^^,).

Un autre élément qui m’a énervée, comme pour pas mal de livres traduits, ce sont des mots comme collège à la place de fac ou université. Vous n’allez pas me dire que les traducteurs ne connaissent pas la différence. Ça m’agace vraiment. Le collège est une institution pour les jeunes de 11 à 15-16 ans, la fac est à partir de 18 ! Il y a quand même une sacrée différence ! Mais traduttore traditore hein, on s’en fout … (le traducteur est un traître, selon un proverbe italien).

Le personnage de Jeannie ne me plaît pas. Elle est un peu trop naïve et a vraiment tendance à se laisser faire avec son père. Il sort de prison, n’a jamais été là pour elle, et a le culot de la cambrioler alors qu’elle l’hébergeait et qu’elle a besoin d’argent pour la maison de retraite de sa mère, et elle le plaint encore .. Ce n’est pas de la gentillesse, mais de la bêtise, à ce stade.

Les différents rebondissements m’ont tenue en haleine. L’écriture est fluide et donne décidément envie de tourner la page, excepté lorsqu’on en arrive à ces problèmes de traduction qui me hérissent, sans parler des réactions masculines au viol. J’étais plus intéressée par le cas des jumeaux que vraiment attachée aux personnages – surtout après avoir vu le téléfilm, où on a l’impression que Jeannie a plus de quarante ans au lieu de vingt-huit, alors que Steve fait ses trente ans, on est loin de l’étudiant (mais ça fait moins détournement de mineur, je suppose que c’était le but).

Au final, je pense qu’il reste une couche de nostalgie qui me fait beaucoup apprécier ce roman, car il m’a fait découvrir un mélange d’éléments science-fictionnels et d’aventure, avec une pointe de thriller, avec des thèmes que j’affectionne particulièrement à présent, comme l’eugénisme.

3 commentaires sur “Le troisième jumeau

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s