Historiquement Incorrect

Auteur : Jean Sévillia.

Nombre de pages : 359.

Parution : 2011.

Éditeur : Le Grand Livre du Mois.

Genre : Histoire – Essai.

Prix : 20,30€.

Résumé éditeur En France, plus que jamais, le passé s’invite dans le débat d’idées, mais sur le mode polémique. 

Qu’il s’agisse de définir l’identité nationale ou de s’interroger sur la place de la religion dans la société, que la controverse porte sur l’héritage de l’Occupation ou sur les séquelles de la décolonisation, qu’il soit question de la réforme des programmes d’histoire à l’école ou de la création d’une Maison de l’histoire de France, tout est matière à division. Mais la discussion est biaisée au départ, car les préjugés idéologiques, les tabous du moment et les intérêts partisans interfèrent dans le débat. 

En dix chapitres, en voici autant de grands exemples. Quelle a été vraiment la part des Arabes dans la transmission du savoir antique au Moyen Age ? L’Eglise a-t-elle fait obstacle à la science ? A qui a profité la colonisation ? La Première et la Deuxième Guerre mondiale ont-elles été menées au nom des droits de l’homme ? Quel rôle l’immigration a-t-elle joué dans la construction de la France ? Quelle est la place de l’islam dans notre histoire nationale ?

J’aime beaucoup revenir sur des faits historiques rabâchés, notamment à l’école, pour voir ce qu’il en est réellement, ce qui est le principe de ce livre. L’auteur part d’un postulat ou d’un élément qui a fait débat (la culpabilisation de la France dans la colonisation, par exemple) et revient dessus, avec force de références pour appuyer sa réflexion.

Il m’a fallu assez longtemps pour le lire, puisqu’on se trouve entre l’historique et l’essai, surtout avec des notions dont je ne suis pas spécialement familière (la colonisation, le Vatican, l’identité française et l’islam, par exemple). L’écriture de l’auteur a un côté académique, universitaire, ce qui renforce la difficulté.

J’ai particulièrement apprécié le chapitre consacré au Vatican, centré sur les réactions de cet Etat pendant la montée des totalitarismes puis la Seconde Guerre mondiale, ainsi que celui sur la cohabitation entre Juifs et Chrétiens depuis l’Antiquité. Je ne m’attendais pas trop à autant de thèmes religieux dans cette lecture, mais ils sont plutôt bien amenés, excepté celui du premier chapitre (Jésus entre histoire et religion, c’est assez lourd pour démarrer). Même si les réflexions sur les liens entre l’identité française et la religion m’ont laissée perplexe.

Quoi qu’il en soit, cette lecture m’a plu dans la mesure où elle m’a fait réfléchir sur différents sujets et m’a donné envie d’aller voir ailleurs pour en approfondir certains.

2 réflexions sur “Historiquement Incorrect

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s