Damien Loch

Auteur : Shan Millan.

Couverture : Orpheelin.

Nombre de pages : 396.

Parution : 2013.

Éditeur : Midgard.

Genre : Fantastique.

Prix : 15€.

Résumé éditeur : Pour Lynn, Damien Loch n’est pas qu’un voisin excentrique, étrange et insupportable. C’est avant tout celui qui vient de tuer un monstre au beau milieu de son salon. Et ça, pour une jeune rêveuse qui attend depuis toute petite qu’on lui prouve que la magie existe, ça n’a pas de prix. Alors tant pis s’il la met en garde, s’il refuse qu’elle se mêle de ses affaires, Lynn veut savoir d’où Damien vient et ce qu’il cache derrière son inquiétant sourire…

Lynn va se retrouver très vite ballottée dans une aventure qui la dépasse, à base d’autre monde qui n’a rien de merveilleux, de méchants qui ont le mauvais goût de ne pas s’habiller en noir, de gentils qui sont de véritables enflures, et de bonne recette de frites.

Avant d’acheter ce roman aux Imaginales en 2013, je ne le connaissais pas du tout, ni son auteur, Shan Millan. J’ai papoté par hasard avec elle sur le stand de Midgard, et elle a réussi à me convaincre de tenter son roman, plein de fantastique et de fun. Dans sa petite dédicace, elle espérait qu’il me plairait et me ferait sourire, et le contrat est parfaitement rempli.

C’est typiquement le genre de récit qui me plaît, où le fantastique, le surnaturel, fait irruption dans la vie somme toute normale d’une jeune fille ordinaire, avec ses petites particularités qui la rendent plausible en tant que personnage, avec un certain sens de l’humour qui m’a bien parlé ici. Avec un univers un peu psychédélique qui m’a rappelé Alice au pays des merveilles pour son côté un peu barré !

J’ai beaucoup aimé Damien, son côté mystérieux, hautain, et sa manière de parler soutenue (typiquement le genre de chose que j’adore chez ce type de personnage! ). Lynn est très drôle (et j’ai tout à fait goûté son délire sur Voldemort, et ses récriminations sur les couples. Les gens, arrêtez de demander si vos ami -e -s sont toujours seuls. Vous allez finir par prendre des coups, et ce sera mérité), et son goût pour l’imaginaire et l’impossible est parfait.

L’irruption dans l’univers de Damien intervient un peu tardivement, mais est intéressant, j’aime beaucoup les descriptions de l’auteur, ainsi qu’en général. Son écriture est fluide, naturelle, et très humoristique comme je l’ai déjà mentionné, mais ce point est un des plus importants du récit. Je ne me suis vraiment pas ennuyée et j’ai très souvent ri ou souri. Un excellent moment de lecture.

2 réflexions sur “Damien Loch

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s