Vampires et bayous : Sexe, sang et décadence, la résurrection du mythe en Louisiane

Auteur : Morgane Caussarieu.

Préface : Jean Marigny.

Nombre de pages : 231.

Parution : 2013.

Éditeur : Mnémos (Collection : Essais).

Genre : Littérature – Vampires.

Prix : 18€.

Résumé éditeur : ANNE RICE, POPPY Z. BRITE, TRUE BLOOD : LA LÉGENDE S’ÉCRIT DÉSORMAIS EN LOUSIANE Si vous pensez que les vampires sont de vieux aristocrates ringards coincés dans un château des Carpates, vous faites erreur. Si vous pensez qu’un essai est toujours ennuyeux et assommant, là encore vous vous trompez. Morgane Caussarieu nous donne sa vision acérée et brillante d’un mythe qui règne en maître sur le fantastique de ces 30 dernières années. Tour à tour esclavagiste dans les Plantations, soldat confédéré ou marginal sexuellement décadent, le vampire sudiste – popularisé par Entretien avec un vampire d’Anne Rice, repris par Poppy Z.Brite et la serie True Blood – est une créature complexe qui s’amuse à briser les tabous de la puritaine Amérique. Cet essai qui mélange histoire, gender studies et pop culture offre un voyage fascinant dans le passé traumatisant et sensuel de La Nouvelle-Orléans. Une approche documentée, originale et inédite du vampire écrite dans un style percutant. Ça va saigner. Et cette fois, vous êtes prévenus.

Je n’avais pas lu de documentaire sur les vampires depuis bien un an, et je suis ravie de m’y être remise avec cet ouvrage. Il faut dire que j’ai peu lu aussi sur la Louisiane, même si je connais les oeuvres et auteurs évoqués (Rice, Brite, True Blood et Vampire Diaries, séries que j’ai terminées après la lecture), mais je n’avais pas encore lu sur le rapprochement entre les vampires et le bayou. De ce point de vue-là, le texte est passionnant. J’ai adoré en apprendre davantage sur l’historique de cet État.

Morgane Caussarieu répond aussi aux questions que j’avais sur le peu de personnages féminins chez Anne Rice et Poppy Z. Brite, en apportant également quelques précisions sur ce dernier auteur dont je sais peu de choses (et accessoirement en me donnant très envie de me remettre à la lecture de ses livres).

L’illustration est sympathique et bien adaptée aussi (polices de titre, ces taches de sang en bas des pages, etc.), même si j’ai un peu de mal avec ce type de présentation du texte : deux colonnes sur une page. Mais comme c’est écrit assez grand, ça passe plutôt bien. En parlant d’écriture, c’est fluide, ça passe extrêmement bien, même avec les quelques envolées de langage familier, qui sont bien dans le sujet, pas systématique, mais placées à des moments adéquats.

Si le vampire en littérature, cinéma et séries télévisées vous intéresse, c’est une lecture que je vous conseille. L’auteure propose une analyse extrêmement intéressante – on remarque notamment de nombreux détails de technique pour les films, qui sont plutôt appréciables, pour un livre fini très bien illustré également. A lire 😉

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s