Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles d’octobre

Octobre n’est pas tellement différent de septembre, je continue  à courir partout. J’essaie d’avancer dans mes challenges ABC, mais le SF me plombe un peu (encore une lecture qui m’ennuie franchement, encore un « classique » du début du siècle). Mais quelques lectures légères donnent un peu de saveur à ce mois de lecture.

Psi-Changeling, tomes 1 à 3 de Nalini Singh – j’ai relu le premier après avoir dévoré les suivants … j’adore cet univers et les personnages hauts en couleurs, les Psi conditionnés par cet étrange protocole Silence, les changelings à qui ils s’opposent. J’ai hâte de dénicher la suite.

Herland de Charlotte Perkins Gilman : un groupe d’aventuriers découvre un territoire dirigé et occupé par des femmes. Que je m’ennuie … je m’attendais à une société plus axée dystopique, du moins science-fiction, mais là on est dans l’aventure début de siècle, le personnage bien misogyne, et c’est très long à lire. Honnêtement, je ne suis pas convaincue de poursuivre.

Les chroniques de MacKayla Lane, tome 5 : Fièvre d’ombres de Karen Marie Maning clôt la série avec beaucoup de panache. La première partie voit Mac seule, en pleine introspection, j’ai eu un peu  de mal, combiné à des doutes sur la fin du 4 ^^, mais la suite et la fin rattrapent amplement ce flottement, pour nous lancer dans des directions inattendues.

Fairy Cube, tome 3 de Kaori Yuki : enfin ! enfin j’accroche à cette série ! Ce tome, c’est tout ce que j’adore de l’auteur, pas uniquement son dessin impeccable, mais les personnages, les retournements de situation, les thèmes … Il rattraperait presque les deux premiers !

La Rose de Versailles, tome 1 de Riyoko Ikeda est une relecture pour enfin entamer le tome 2 acheté récemment. J’aime le contexte, la révolution française, l’histoire de Marie-Antoinette, jeune fille espiègle catapultée dauphine du plus grand royaume de l’époque, avec ce personnage créé par l’auteur, Oscar, passionnant.

Ange et compagnie, tome 1  : La chance de ma vie d’Annie Dalton évoque une jeune fille morte subitement, devenue un ange dans une école spécialisée. Je suis assez déçue, les choses sont trop précipitées et prévisibles.

Godess Girls, tome 1 : Athena the Brain de Joan Holub propose une école pour dieux et déesses. C’est drôle, frais, choupi et bien amené. J’aime.

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d’Eileen Cook évoque une jeune femme qui se sépare de son compagnon, et pour le récupérer, se fait voyante pour l’éloigner de sa nouvelle petite amie. Il y a un soupçon de prévisible, mais beaucoup d’humour et de légèreté, et j’ai vraiment apprécié le personnage de Sophie, passionnée de livres et de listes, avec ses petits défauts et les situations rocambolesques dans lesquelles elle se retrouve.

Les soeurs Charbrey, tome 1 : Sans orgueil ni préjugés de Cassandra O’Donnell, autre relecture pour lire le tome 2 acheté au Livre sur la Place, pour une situation du résumé qui ne me dit rien du tout, et au final, je ne vois toujours pas ^^, mais j’apprécie toujours cette romance historique pleine d’humour.

Sissi, impératrice d’Autriche de Jean des Cars, commencé en septembre, a été dûment savouré et adoré. J’en redemande. J’adore la belle écriture descriptive et cinématographique de son auteur. Je me pencherai prochainement sur Rodolphe et le secret de Mayerling, l’étude sur le fils de Sissi, du même auteur, avec plaisir.

Pretty Little Liars, tome 1 de Sara Shepard est très proche de la série dans l’intrigue, on s’en éloigne surtout par les personnages. La vision est plutôt intéressante, mais je préfère celle de la série, j’ai plutôt envie de la reprendre, malgré la lassitude qu’elle représentait (et le saut dans le temps de 5 ans m’intéresse toujours).

Orphans, tome 4 : Raven de Virginia C. Andrews s’attarde sur une héroïne que je n’aime pas trop. Le texte manque d’originalité (entre la fille de Latino qui est victime de préjugés, notamment celui de la fille facile, le père qui terrorise sa famille et bat l’héroïne), un peu comme l’héroïne, à la différence des autres (Jane et la danse, Crystal et la passion des séries de sa mère adoptive, Brooke et les concours de beauté), heureusement qu’il se lit très rapidement.

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en octobre ?

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s