Les Yeux Améthyste

Titre VO : Amethyst Eyes.

Auteur : Enamorte.

Illustrateur : Enamorte.

Traducteur : Mathieu Guibé.

Nombre de pages : 175.

Parution VO : 2012. VF : 2015.

Éditeur : Le Chat Noir.

Genre : Beau livre – Fantastique.

Prix : 19,90€.

Résumé éditeur  Prisonnière d’une relation violente, Fae perd tout espoir de s’en sortir. Sa vie, succession de désillusions et de mauvais choix, elle souhaite y mettre un terme. Mais même son vœu de simplement cesser d’exister lui est refusé : son dernier souffle expiré, elle fait la rencontre d’un personnage aussi mystérieux qu’élégant, Azrael, l’ange de la Mort.

La créature, bien loin d’être menaçante, semble au contraire manifester une prévenance particulière à l’égard de la jeune fille, qu’il invite dans son royaume d’Outremonde, afin de lui éviter le cycle douloureux de la réincarnation.

Après une hésitation légitime, Fae accepte de suivre son intrigant guide. Pourtant, une fois sur place, des événements étranges surviennent, et Azrael ne daigne pas lui donner la moindre explication. Pourquoi tant de secrets de la part de celui qui a juré de la protéger ? A-t-elle seulement fait le bon choix en le suivant dans les profondeurs d’Outremonde ??

J’étais plus ou moins décidée à le lire à la mention d’Azrael, l’ange de la mort, et la situation. Pour ce premier texte étranger du Chat Noir, c’est une réussite, je dirais. Le thème est prenant, ensorcelant, les dessins magnifiques (j’aime l’association du noir et du violet, les formes étranges du protagoniste), l’objet en lui-même est très beau.

Mention spéciale aussi à Mathieu Guibé à la traduction, qui m’a parue très naturelle, dans des accents soutenus, élégants, qui collaient parfaitement au récit et aux personnages.

J’ai suivi le récit avec attention et passion, dès l’entrée en scène de Fae. On s’attache immédiatement à elle, à sa tristesse, à sa douleur. L’arrivée d’Azrael, progressive, est très bien amenée. L’évolution de leur relation, m’a parue plutôt plausible, malgré la complexité (les adversaires de l’ange, leurs revendications, surtout la fameuse vérité sur la situation). Même si elle tourne à la protection un peu trop extrême de Fae.

La fin, seulement, en plus de m’avoir déroutée, ne m’a pas autant plu que le reste. Cet aspect cyclique est inattendu, j’ai presque eu l’impression que les personnages n’existaient pas vraiment, ce qui m’a un peu déçue … Honnêtement, j’espérais un happy end, moi qui n’en suis pas forcément fan. Certes, cette résolution a de l’originalité et de la force, mais elle n’est pas celle que j’attendais et m’a laissé un petit goût d’étrange.

Mais je persiste à trouver ce récit passionnant et ne regrette pas du tout de m’être laissée tenter. Je vous le recommande également !

2 réflexions sur “Les Yeux Améthyste

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s