Entre chiens et loups, tome 1

Titre original : Noughts & Crosses 1.

Auteur : Malorie Blackman.

Traducteur : Amélie Sarn.

Nombre de pages : 397.

Parution VO : 2001. Cette édition VF : 2006.

Éditeur : Milan (Collection : Macadam).

Genre : Jeunesse – Science-Fiction.

Prix : 12,50€.

Résumé éditeur : Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin.

Cette série a fait énormément de bruit à sa sortie. Je pense que ce qui était particulièrement apprécié était l’univers (le retournement de situation) et l’histoire d’amour entre les personnages.

J’avoue que je ne me suis pas spécialement intéressée à ce dernier aspect, et l’univers ne m’a pas passionnée. Je pense que je n’ai pas vraiment été touchée parce que j’ai déjà vu ce genre de situation renversée – dans Code Quantum, notamment – et les problèmes de racisme me parlent plus en visuel.

J’ai aussi eu la forte impression d’un côté puéril dans le récit : Sephy qui invite Callum juste pour embêter sa mère, ou Callum qui annonce tranquillement à son prof qu’il sait qu’il est à moitié Nihil, comme ça il sera de son côté. Ce sont des réactions qui ne m’ont pas paru coller aux personnages, ou à la situation. Et honnêtement, qui m’ont un peu agacée.

Le récit est trop long à mon goût. Quand Sephy part à Chivers et fait le bilan, il aurait pu (dû?) s’achever là. Je n’ai pas compris pourquoi l’histoire se poursuivait puisqu’il s’agissait d’une trilogie (je sais que les autres tomes sont consacrés aux enfants, ou d’autres personnages, mais pour moi, c’est trop), surtout avec la prise d’otage, un évènement qui m’a paru dur, une évolution du personnage de Callum  qui m’a un peu choquée.

C’est un récit, des personnages auxquels je n’ai pas accroché. L’écriture ne m’a pas marquée et je ne poursuivrai pas la série.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie).

10 réflexions sur “Entre chiens et loups, tome 1

  1. Je sens que je ne le lirai pas, celui-ci. Déjà j’ai déjà moi aussi lu des inversions (dont Les Cornes d’Ivoire, de Loïs Murail, pour le même type de public), et aussi des dystopies, des vraies, et l’historiette amoureuse semble être un point que les lecteurs retiennent beaucoup. J’avais tenté de feuilleter le bouquin mais j’ai eu l’impression que le style était très moyen, très… « ado ». :p

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s