Uglies, tome 5 : Secrets, le guide de l’univers d’Uglies

Titre VO : Bogus to Bubbly, An insider’s Guide to the world of Uglies.

Auteur : Scott Westerfeld.

Traducteur : Guillaume Fournier.

Couverture : Russell Gordon, Rodrigo Corral, Howard Pyle.

Nombre de pages : 193.

Parution VO : 2008. Cette édition VF : 2008.

Éditeur : Pocket (Collection : Jeunesse).

Genre :  Science-fiction – Jeunesse.

Prix : 9,50 €.

Résumé éditeur Après la série culte Uglies, ce guide indispensable de Scott Westerfeld vous dévoilera, entre autres : tous les secrets des Pretties, des Specials, des Extras et de leurs bandes ; tous les accessoires ultra-sophistiqués de Tally et de ses amis ; ainsi que l’histoire de leur monde et de l’étrange maladie du pétrole qui ravagea l’humanité.

Après une lecture très décevante (Case Histories), il me fallait quelque chose de léger, et qui allait me plaire à coup sûr. Un peu de SF ne fait pas de mal, puisque ça faisait quelques semaines que je n’en avais pas lu, donc ce dernier volume dans l’univers d’Uglies était tout indiqué.

C’est encore une fois – même pas tellement la peine de le préciser avec Scott Westerfeld ^^,- un franc succès. J’ai vraiment aimé me replonger dans cet univers qui m’a séduite il y a quelques années, en introduction au genre avec lequel je n’étais pas familiarisée (à part Le meilleur des mondes et 1984) de manière légère, mais aussi très punchy, percutante, travaillée, et si drôle.

Ce livre n’est pas vraiment une suite à l’histoire d’Aya. Il revient sur les quatre volumes en rappelant ce qui s’y est passé sous forme d’historique, très appréciable puisque je me souvenais mal des actions des trois premiers, et je n’avais pas tout compris du quatrième. J’ai trouvé que l’auteur présentait ça de manière originale, certes on a affaire à un résumé, mais il nous met intelligemment en contexte en présentant ça comme une historique.

Cette originalité se répercute sur l’ensemble du livre. Les informations sont présentées de manières diverses, soit très documentaires (les théories sur la beauté, la science), soit replongeant dans la narration avec le premier début d’Extras dont Hiro était le héros, les notes sur le choix des prénoms … autant de choses vraiment intéressantes que j’ai pris plaisir à découvrir, notamment d’où est venue l’idée première des Pretties.

Mais bon, ça me rend tout de même un peu triste d’en avoir terminé avec l’histoire de Tally …

Nombre de tomes parus (série finie) : 5.

Tome 4 : Extras.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s