Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles de mars

En mars, le petit escargot en moi fait son entrée. Si, si.

Brave New World d’Aldous Huxley est une relecture « relax ». Oui, en anglais et sur ce sujet, ça me relaxe. Oui, je suis bizarre, j’en ai conscience. Je mettrai mon article à jour avec mes nouvelles impressions … Lorsque j’y arriverai. Si tout va bien, au moment où vous lirez ces lignes toutes les lectures de 2015 auront été chroniquees au brouillon. On y croit.

Cupidon Mortel de Thomas Andrew, la première aventure de Drek Carter, qui ne me séduit pas outre mesure. Mais pour les fans de fantasy urbaine, le contexte est plutôt intéressant, fantômes, shamans, vampires, lycanthropes, le tout saupoudré de références aux séries télévisées, il peut très bien plaire.

Feddayin! de Robert Ferrigno est une lecture très spéciale. Il s’agit d’un futur où les Etats-Unis sont devenus une république islamiste, peuplée de musulmans extrêmes, modérés et de catholiques. L’aventure est au rendez-vous, ainsi qu’un mystère sur les origines d’attentats qui ont façonné ces Etats-Islamistes. Prenant et plein de suspense.

Le Sacrifice des Damnés de Stéphane Soutoul poursuit l’histoire des Lacarme avec la soeur, Léonore, et le cadet, Paul. Une fois encore, charme et élégance sont au rendez-vous, avec une petite surprise finale.

Le Roi Sombre d’Oren Miller est un enchantement. Le Comte de Monte-Cristo en SF. Je ne dirais que ça.

La lignée de Carole Trébor reflète pour l’instant plus le contexte post seconde guerre mondiale en URSS que fantastique. A voir donc !

Aya, conseillère culinaire, tome 1 de Saburo Ishikawa est un petit début de série sympathique. Aya aide des restaurants à rester ouverts, avec un tact très Gordon Ramsay-ien. J’apprécie beaucoup cette plongée dans l’univers de la gastronomie japonaise.

Les Nombrils, tomes 1 à 7 de Delaf et Dubuc, commencée pour le boulot, et poursuivie par goût. Il n’y a pas de billet prévu, mais je vous dirai juste que cette série, rythmée par Jenny et Vicky, les it-girls du lycée, et Karin, leur souffre-douleur dans les premiers tomes qui s’émancipe ensuite, cette série donc a oublié d’être bête. Il y a les occasionnels gags un peu lourds, mais chaque page indépendante rejoint un fil rouge pour un récit très intéressant sur l’adolescence.

C’est un rythme d’escargot pour moi, mais vous savez quoi ? Ces lectures sont soit de belles découvertes, soit des relectures plaisir, alors ça n’a pas d’importance.

(Le fait que j’avance à peine dans mon challenge ABC est un détail).

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en mars ?

2 commentaires sur “Feuilles de mars

  1. J’ai essayé plusieurs fois de lire Le meilleur des mondes. Impossible pour moi d’aller jusqu’au bout. Pourtant je trouve que le sujet très intéressant et qu’il est malheureusement très d’actualité. Je ne sais pas encore si je tenterai à nouveau de le lire…

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s