L’Appel des Oubliés – Les Nouveaux Royaumes invisibles, tome 1 : L’héritier oublié

Titre VO : The Iron 1 : The Lost Prince.

Auteur : Julie Kagawa.

Nombre de pages : 512 p.

Parution VO : 201 . VF : 201 .

Éditeur : Harlequin (Collection : Darkiss).

Genre : Fantasy – Jeunesse.

Prix : 16,41 €.

Résumé éditeur : Essayez seulement de ne pas croire aux fées… Elles ne disparaîtront pas pour autant.

Je m’appelle Ethan Chase. Je veux juste être normal mais les fées, elles, ne veulent pas se laisser oublier. Le seul moyen de me débarrasser d’elles pour de bon ? Pénétrer leur territoire et solliciter l’aide de la Reine du Fer, ma sœur. J’aurais préféré partir seul, ne révéler mon secret à personne. Mais Kenzie, la fille qui me fait rêver, s’est imposée dans l’aventure.

Je m’appelle Ethan Chase. Et je ne vivrai peut-être pas assez longtemps pour voir se lever le jour de mon dix-huitième anniversaire.

Julie Kagawa est en passe de devenir une de mes auteurs doudous. En tout cas en ce qui concerne ses Royaumes oubliés, la première série, et cette nouvelle qui malheureusement ne compte que deux volumes – je n’ai pas encore tenté Immortelle, mais des vampires, ça peut éventuellement me plaire. Mais on verra en VO !

On ne suit donc plus ni Meghan, ni Ash, mais Ethan, le petit frère de la jeune fille, qui a tout débuté lorsqu’il est enlevé dans La princesse maudite et garde de son séjour dans cet autre monde un très, très mauvais souvenir. J’ai beaucoup aimé ce portrait de jeune homme « à problèmes », réputé pour une certaine violence, avec son goût pour un art martial, sa nouvelle amie … on ne nage pas à mes yeux dans le cliché lycéen américain, on ancre le contexte de fantasy dans une réalité qui me plaît lorsqu’elle n’est pas dépeinte à outrance.

Et ça fonctionne. Le chat est de retour❤ j’ai une passion pour ce chat, sérieusement (« Personne ne ressort jamais tout à fait normal du pays de Nulle Part », très Alice au pays des merveilles!). J’ai été ravie de le revoir se profiler en protagoniste et guide de nos nouveaux héros (Ethan et Kenzie – intéressante gamine, fonceuse et frondeuse). Les circonstances dans lesquelles il retrouve sa soeur, le mystère dont elle entoure un certain personnage, m’a paru un peu vain, mais donne lieu à des scènes plutôt amusantes. Le fait que je me doutais de ce qui se profilait n’a pas annulé le potentiel cocasse de la chose ^^ et le décor du Palais de Fer est très beau, très bien décrit.

Le concept de ces oubliés me plaît vraiment beaucoup. C’est une notion à laquelle il fallait penser, mais qui colle tout à fait, et je suis ravie que l’auteure se soit orientée dans cette direction (mais seulement pour deux volumes? bouh!).

Je me serais juste un peu passée du surnom de Kenzie à Ethan, « gros dur », « tough guy », j’imagine, en VO (ce que j’aurais préféré). Certaines expressions un peu « ado » n’ancrent pas le récit dans une communauté actuelle, au contraire, comme « arrête de faire ton kéké » … je suppose que ça s’est dit, je ne sais pas si c’est encore le cas, mais pour moi c’est daté au lieu de donner un côté intemporel comme le reste du récit et les royaumes le proposent.

Mais à part ce détail, j’ai encore une fois passé un très bon moment dans cet univers, en alternant le protagoniste et explorant d’autres pans du pays de Nulle Part ^^

Nombre de tomes parus : 3 (série finie en VO).

Tome 2 : Ténébreuse Faérie.

12 réflexions sur “L’Appel des Oubliés – Les Nouveaux Royaumes invisibles, tome 1 : L’héritier oublié

  1. On a les mêmes goûts ! J’ai adoré Les Royaumes Invisibles ! (Même si je dois finir le Prince exilé. J’avoue que c’est moins fun du côté du prince de l’hiver. Je préfère tellement Puck !)
    Bon en même temps, vu que c’est je crois la seule série qui traite de la féerie, c’était pas difficile de devenir ma préféré !😄

    • Ah moi je préfère Ash. C’est cool, on apprécie les mêmes séries, mais pas le même héros😛 J’ai beaucoup aimé son point de vue ^^oh tu as pas mal de séries qui traitent de la féérie ! Merry Gentry en fantasy urbaine, et d’autres … si ça t’intéresse, Melisende a lancé un challenge sur la Faerie, si tu veux voir des exemples !

  2. Le problème de Merry Gentry à ce que j’en sais, c’est le même que pour Anita Blake : ça devient vite centré sur le cul, alors bon. Je suis pas emballée pour la lire. é_è
    Faut que je finisse Faërie de Feist aussi.😄 Tiens, si j’arrive à lâcher mes dramas asiatiques ce soir (j’adore les dramas asiatiques, c’est du Merveilleux tous les jours), je vais me replonger dans le Prince exilé. En tout cas, j’ai hâte de me lancer dans les premières aventures du petit Ethan devenu grand.
    Ce qui est cool avec cette série, c’était l’impression puissante de vivre une partie de Changelin – Le Songe (un jeu de rôle que j’adore). Y’avait tout ce que j’aime, la notion du « geis », du rapport qu’ont les fées au mensonge et j’en passe ! (Et puis le chat, j’adore ce chat aussi. En fait, dès qu’il se présente comme un « Caith Sith » j’ai dit « Banzai » !)
    Bon, et puis Puck.❤ Combien elle les a bien croqués ! Obéron, Titania, Puck !
    La culture et la vision de Kagawa en ce qui concerne le folklore et la faërie m'a fait tellement plaisir que j'ai dévoré la série ! ^^ Je veux dire, c'était dépaysant de voir l'héroïne transportée dans un monde féerique plutôt que le monde urbain. Et le fait d'arriver à intégrer le métal/fer froid à la féerie, c'était pas gagné, mais quelle bonne idée !
    Tiens, ça me rappelle que je dois finir Landover aussi. (Le royaume à vendre, j'avais bien aimé le tome 1 pour la même raison.)

    • Oh mais je suis tout à fait d’accord pour Merry. Ces passages, je les passe, donc j’apprécie la vision de la faérie à part ça ^^ Pour Ethan, ne t’emballe pas trop, c’est pas série finie en deux tomes >< et j'ai envoyé un message à Darkiss, ou Mosaic, pour savoir si la suite serait publiée (je n'aime pas quand c'est dépareillé !),sur FB, et jamais de nouvelles. J'ai le même ressenti que toi sur la vision de Julie Kagawa❤

      Landover me tentait, mais pas encore découvert, ni Faerie de Feist qui est dans ma PAL. Et les dramas, j'apprécie de temps en temps ^

      • Darkiss c’est une collection de Harlequin, c’est ça ? Il me semble. Je leur poserai la question aussi, ça m’ennuierait beaucoup que ma série préférée se termine en queue de poisson.

        • Tout à fait, Darkiss était la collection de Harlequin qui publiait de la fantasy trop sympa, comme aussi Les portes du secret de Maria Snyder ^^ Tiens-moi au courant si tu parviens à avoir une réponse. Je peux lire l’anglais sans aucun problème, mais j’aimais énormément l’identité graphique de la collection …

  3. Landover m’a beaucoup plu ! C’était très sympathique de découvrir ce monde enchanté en même temps que le héros en pleine crise dans sa vie. Surtout qu’il est pas aidé, le pauvre, entre son Gandalf raté et son intendant à l’humeur et à l’apparence de chien. Bref, je te le recommande ^^
    Faërie est un bon roman aussi. On sent que l’auteur ne balance pas les éléments de féerie sans une solide culture derrière et c’est quelque chose que j’aime. Faut vraiment que je le termine, mais sa vision paraît sombre et presque négative vis-à-vis du Petit Peuple qui sert à faire peur. (Je te dis ça de mémoire, c’est un livre assez important et je n’y ai pas replongé les yeux depuis longtemps.) C’est plus « froid » côté narration. Je ne sais pas trop pourquoi il me fait cet effet. Peut-être parce qu’il ne donne pas l’impression de se centrer sur un personnage particulier, mais sur une petite famille et les répercussions qu’ont les événements sur eux. J’ai préféré les Royaumes Invisibles et Landover pour leur aspect « initiatique », plus personnel.

    • Je n’ai pas l’habitude de la fantasy humoristique, il faudra que je teste ^^ J’ai aussi entendu beaucoup de bien de Faerie, mais merci de me dire que c’est plus dark, je ne me souvenais pas avoir déjà vu des critiques qui en parlait ^^

  4. Je ne l’ai pas fini. Je crois de mémoire en être au quart. Mais c’est la première impression qu’il m’a faite. ^^ (Ce qui tombait très bien au moment où je planchais encore sur La louve de Brocéliande. J’avais exactement ou presque la même ambiance sombre avec une féerie hostile) Mais il me manque ce côté personnel, initiatique, identitaire pour que j’y plonge. Je crois que c’est la faute de Perceval le Gallois. Ce maladroit m’a marquée !😄
    Je le finirai parce que cette approche « sombre racine folklorique » de la féerie est trop rare et précieuse à mes yeux, mais je comprends d’où vient mon blocage.
    Quant à Landover, il y a pas mal de moments rigolos, mais pas sans aller dans l’humoristique. (Pas comme Princess Bride ou une parodie d’heroïc fantasy. La dernière que j’ai lue m’a ennuyée XD) C’est léger à lire, mais la trame est sérieuse. Le héros en pleine recherche de lui-même suite à la mort de sa femme qui, (et je me le dis maintenant, tien) se retrouve à acheter un royaume magique au moins aussi délabré que lui qu’il va devoir retaper en même temps que lui-même.
    C’était très sympa à lire.
    Et je te lâche la grappe là-dessus😄 Bisous !

    • La féérie hostile, c’est chouette aussi ! En dark fantasy, je crois n’avoir lu que La voie des ombres de Brent Weeks qui ne m’a pas accrochée (trop dark pour un début, je pense ^^,). Aaaah Perceval ^^, j’en ai de vilains souvenirs (bac de français :P) … J’adore Princess Bride❤ Des bisous ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s