Dictatorial Grimoire, tome 1

Titre VO : Dokusai Grimoire 1.

Auteur : Ayumi Kanô.

Traducteur : Yohan Leclerc.

Nombre de pages : 181.

Parution VO : 2011. VF : 2012.

Éditeur : Doki doki.

Genre : Manga – Shonen.

Prix : 7,50€.

Résumé : Otogi Grimm, descendant des frères Grimm, vient de s’installer dans la demeure familiale. Il découvre un livre étrange, d’où s’échappent les créatures issues des contes …

J’ai beaucoup aimé la manière dont la mangaka aborde le thème des frères Grimm. Mais je ne saisis pas trop le côté dictatorial du grimoire, j’ai plus vu la proximité avec Card Captor Sakura, avec beaucoup de plaisir donc.

Parmi les personnages, j’ai adoré Cendrillon en maniaque maso du ménage ! Il m’a rappelé Aschen de Ludwig Revolution, en plus psychotique. Son job d’agent d’entretien au lycée change d’ailleurs de celui de professeur.

J’ai beaucoup accroché au trait. Les créatures ont un petit côté Sakura, le livre aussi. Le trait est délicat est soigné, sans aller jusqu’au détail de Kaori Yuki. Un travail sur les cheveux très plaisant.

La réaction de Grimm devant le sexe de Cendrillon est hilarante. Les cheveux ébouriffés, quelques pans des vêtements en l’air, le haut du visage grisé. C’est assez spécial, d’ailleurs, de voir Cendrillon appeler Grimm « domine ». Ce personnage est très réussi. Très surprise par une Blanche-Neige plutôt psychotique aussi. Ce travail sur les personnages rend bien.

Je ne m’attendais pas aux Animaux de Brême comme choix du 1e conte. Si je me souviens bien, Kaori Yuki ne l’avait pas fait car elle ne voyait pas comment l’adapter. C’est plutôt une bonne surprise.

Grimm est très drôle, Hiyori, une amie à lui, plutôt attachante. J’ai bien ri, entre deux chapitres, lorsque Hiyori se demande pourquoi elle est la seule à être passée au travers du plancher et si elle a grossi.

Quelques esquisses et fiches personnages à la fin du tome. Il y a deux histoires bonus, qui nous montrent que Hiyori est loin de la demoiselle en détresse, ce que j’apprécie beaucoup !

Détail déçu, je n’ai pas trop vu l’utilité de la coloration des autres séries de l’auteur en fin de volume, j’aurais préféré des illustrations du manga.

Un début de série vraiment plaisant.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie).

Tome 2.

Tome 3.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s