Lila Black, tome 1 : Bienvenue en Otopia

Titre original : Quantum Gravity, tome 1 : Keeping It Real.

Auteur : Justina Robson.

Traducteur : Sara Doke.

Couverture : Larry Rostant.

Nombre de pages : 476.

Parution VO : 2006. Cette édition VF : 2010.

Éditeur : Milady.

Genre : Fantasy urbaine – Science-fiction.

Prix : 8€.

Résumé éditeur : La Bombe Quantique a tout changé. Plusieurs dimensions se côtoient désormais : le monde des humains, celui des elfes, des faes, des démons et des morts… La magie existe et est plus dangereuse que la technologie.

L’agent Lila Black a vingt et un ans et un problème d’identité … Son corps : un machine cybernétique qui peut aisément remplacer une armée. Son esprit : squatté par une intelligence artificielle. Son cœur : lié par magie à l’elfe qu’elle est censée protéger. Pas facile de rester calme dans ces conditions.

J’avoue que j’ai surtout été tentée par l’aspect fantasy urbaine dans un contexte de science fiction, pas spécialement l’univers, pour une fois. Et j’avoue que je ne suis pas convaincue du tout.

C’est assez amusant que le récit débute avec la grande catastrophe de l’univers située en … 2015. Ça l’est un peu moins quand je me rends compte qu’on n’est pas beaucoup plus loin et qu’en matière de SF, il va falloir se contenter de la robotisation de Lila.

Un mot sur ce thème et ce que j’en pense. Ça ne me passionne pas. Je ne suis pas une aficionada des mecha japonais (si j’aime Evangelion c’est parce qu’il y a beaucoup de choses autour, et les séries comme Gundam je regardais un peu ado parce que Cartoon Network). Je ne suis pas spécialement intéressée par la robotisation et si j’ai bien perçu le malaise identitaire de l’héroïne, cet aspect s’est perdu dans ses relations amoureuses.

Je ne sais pas pourquoi, mais ce mélange d’univers SF / fantasy n’a pas collé avec moi. Bon, j’ai aimé le fait qu’une bombe quantique ait tout déclenché (mais mettez-moi quantique à pas mal de sauce, merci Quantum Leap, je suis pour). Je n’ai pas trouvé les idées des créatures ou univers parallèles forcément originales. Et Démonia, pour les démons, seriously? En plus d’être prévisible, le côté manichéen m’a un peu pesé (même si au final, ce n’est pas trop le cas, et la pop star démone m’a plutôt plu, dans son côté cash et plein d’humour).

Lila ne m’a pas paru spécialement attachante (et le côté je suis une pro mais je me fais avoir tout le temps … au bout d’un moment, j’appréciais moyennement). Mais en fait, j’ai l’impression qu’à part la démone, et le fait que j’avais envie d’en apprendre plus sur Zal pour comprendre, je n’ai pas apprécié les personnages, pas même Zal. Où va-t-on, les enfants, si on ne peut même plus compter sur un elfe, lumière et ombre dans le même paquet cadeau, de vous émerveiller ? C’est la fin des haricots, moi je vous le dis.

J’ai aussi eu une impression de confusion, dans les évènements mélangés, trop de choses, trop fourre-tout … encore une fois, pas convaincue. Si le choix de deux polices d’écriture pour illustrer la pensée de Lila et celle de l’elfe dans sa tête (ne cherchez pas) est intelligent et bien visible, j’ai trouvé que ce ressort compliquait encore les choses.

Un mot sur le Jeu. Si tout et n’importe quoi peut l’être, s’il peut y en avoir sans le dire, s’il n’y a pas un minimum de règles, ça n’a aucun intérêt et ça m’agace. Et les explications au compte-goutte sont limite aussi. Sinon, le principe était intéressant, un peu comme un contrat prononcé ou non entre deux ou plusieurs êtres et lorsque l’un perd l’autre a une récompense. Les ramifications civiles sont intéressantes, mais sinon, le manque de règles m’a agacée.

Au final, je doute franchement de poursuivre cette série, dont l’univers ne m’a pas plus intéressée que ça et les personnages agacée.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s