Orphans, tome 4 : Raven

Titre VF : Rebecca. Parce qu’en France le prénom Raven c’est juste pas possible. En fait il devait y avoir une liste de prénoms anglo-saxons autorisés, parce que sur quatre héroïnes de cette série, deux ont été rebaptisées en passant l’océan. C’est dangereux, mine de rien, de traverser l’océan. Bref.

Langue : anglaise.

Auteur : Virginia C. Andrews.

Couverture : Lisa Falkenstern, Jim Lebbad.

Nombre de pages : 169.

Première parution : 1998.

Éditeur : Pocket Books.

Genre : Drame.

Prix : disponible d’occasion.

Résumé éditeur : Rebecca vit avec sa mère, droguée, alcoolique, pour elle la vie n’est pas rose. Pourtant tout cela n’est rien par rapport à ce qui l’attend.

Vous pouvez voir avec le titre VF ce que je pense du prénom de l’héroïne. Ca commence mal, surtout que ce tome est celui que j’ai toujours moins aimé. Mais il faut bien en passer par là pour le cinquième volume, qui parle de leur histoire à toutes les quatre.

Cette histoire est la plus clichée de celle de la série, je trouve. Raven, ses origines latines, sa séduction (qui est son seul don, si tant est qu’elle en ait un, contrairement à Janet, Crystal et Brooke), la violence de son oncle, couvert par sa famille, sa cousine Jennifer qui est LA pimbêche qui se fait passer pour une belle petite fille sage mais boit et se tape le premier venu …

Je n’ai donc pas apprécié les personnages, sans parler du côté bien glauque de l’oncle, qui sort quand même qu’il « a montré » à sa mère comment se comporter, ou je ne sais plus quoi, donc on se demande bien ce qu’il a pu lui faire (mais ça, c’est après des années de lecture de Virginia Andrews …). Ca, et le mec qui se permet des privautés avec la cousine inconsciente, c’est fun aussi (et aucune conséquence, une fois encore, mais ça n’a pas l’air de la déranger elle, puisqu’elle finit par sortir avec lui, ce qui reste problématique).

Surtout, Raven n’a pas de défaut. Je n’en ai pas vu. Il n’y a rien de pire qu’une héroïne parfaite, sinon ennuyeuse. Autant Janet, Crystal et Brooke sont intéressants, dans leur personnalité tant que dans leur histoire, autant franchement Raven n’a rien d’original.

Espérons que le dernier livre de la série me laissera une meilleure impression que dans mon souvenir. C’est Brooke l’héroïne, c’est déjà ça.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Tome 1 : Butterfly.

Tome 2 : Crystal.

Tome 3 : Brooke.

Tome 5 : Runaways.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s