Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles d’avril

En avril, j’oublie un peu l’imaginaire malgré ma pile spéciale Imaginales (mais le boulot est encore plus chronophage).

La guerre de 14 n’a pas eu lieu d’Alain Grousset avait un pitch passionnant, un thème que j’adore (l’uchronie !) et quelques réflexions intéressantes sur les conséquences, comme la condition des femmes. Mais à part ça, je l’ai trouvé plutôt plat …

Le livre des Lieux  de Carina Rozenfeld reste entamé au premier chapitre, ce n’était pas le moment de le lire.

L’exil, le premier tome de la série Kayla Marchal, est un roman de fantasy urbaine sur une jeune métamorphe qui n’a pas de louve. Je n’en suis qu’au début, mais c’est vraiment étrange de voir un roman de ce genre dans une région que je connais bien ^^, J’apprécie les cinq premiers chapitres, à voir pour la suite.

Les petits Mythos, tome 1 et La Compil Mythologique de Cazenove est une petite série sur le thème de la mythologie grecque, en une suite de gags autour du héros, Totor le Minotaure. Les clins d’oeils sont plutôt mignons, mais c’est honnêtement « trop » jeunesse pour moi.

Super Sourde de Cece Bell évoque son enfance et sa surdité, suite à une maladie. Les personnages sont dessinés sous forme d’animaux, ce qui ajoute un côté touchant à un sujet qui l’est déjà. Une lecture plutôt intéressante sur le sujet.

Kobato, tomes 1 et 2 de Clamp est une relecture avant désherbage de la série. Je m’ennuie toujours autant devant l’héroïne et son trop plein de bons sentiments. La mascotte ne me fait pas vraiment rire. Le dessin toujours impeccable ne sauve pas les meubles, à mes yeux, tant pis.

Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka de Syoichi Tanazono retrace le parcours d’un enfant déscolarisé qui a développé un intérêt pour le manga et finit même par rencontrer Akira Toriyama. J’ai trouvé le portrait intéressant mais je n’ai pas réussi à m’intéresser à l’enfant et son histoire …

Commando culotte de Mirion Malle m’a été conseillé par Matilda. Sur le thème du sexisme, du genre et du féminisme, c’est un recueil de notes de blog passionnant, avec un dessin très spécial.

Double Je, tome 1 de Reiko Momochi est un shojo qui sort des sentiers battus, mais en fait peut-être un peu beaucoup pour moi. Lors d’une sortie en forêt, deux jumelles se retrouvent dans une rivière lorsqu’on le leur a interdit. En voulant sauver sa fille, le père se retrouve tué, et la mère blâme la petite qui va vivre avec sa grand-mère. Des années plus tard, on découvre que les jumelles échangent régulièrement leur identité pour qu’elle puisse passer du temps avec sa mère. Mais lors d’un de ces moments, sa soeur est assassinée, et la mère se dit soulagée que ce ne soit pas celle qui vit avec elle (oui faut suivre mais c’est moi qui explique sans les prénoms, je vous assure), et donc la demoiselle se résigne à prendre la place de sa soeur. Le twist a un côté connu, mais le récit a une couleur sombre plutôt intrigante.

Mytho, tome 1 de Rutile et Rachel Zimra est une petite BD très sympa sur la mythologie. Un ado de douze ans se révèle la réincarnation du dieu destructeur Loki. J’apprécie particulièrement l’univers, qui mélange les différentes mythologies, dont les grands représentants sont au gouvernement, le langage, la publicité, tout s’y rapport de manière particulièrement bien pensée. C’est ado, mais très bien fait.

Mots rumeurs, mots cutter est une petite BD, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout ! Elle traite du harcèlement à l’école, je l’ai trouvée plutôt bien faite (c’est juste tellement moche que je n’ai pas été surprise par les évènements, j’ai « l’habitude » d’en entendre parler T_T) et le dessin est adorable.

The Logan Family, tomes 1 à 4 de Virginia C. Andrews. J’ai commencé cette relecture (les trois premiers déjà lus en français et anglais, le quatrième VF uniquement) un peu par dépit, et si je ne le regrette pas, je n’en suis pas ravie, je ne l’avais plus lue depuis des années et le prisme nostalgique vole en éclats, surtout dans le 4 (peu d’intérêt et un côté bien glauque à un protagoniste des trois premiers). Rapidement, l’histoire : le père de Melody décède brutalement et sa mère l’abandonne vivre chez son oncle, où personne n’évoque son père et déteste sa mère. Elle va découvrir de nombreux secrets de famille.


J’ai lu un « livre mystère », aussi, ce mois-ci. Il s’agit d’un roman pas encore publié (ce qui ne saurait tarder) pour lequel j’ai fait de la bêta lecture, avec un plaisir infini, pour plusieurs raisons.

La première : c’est ma meilleure amie qui en est l’auteure. Je ne l’avais plus lue depuis des années et c’est un moment très nostalgique et touchant de retrouver son écriture.

La seconde, tout simplement, c’est que c’est un roman magique. Je ne veux pas rentrer dans les détails, je ne vous ferai pas de critique détaillée sur le blog pour l’instant, je vous dirai juste que je l’ai adoré et que je vous en reparle très vite, dès que vous pourrez vous le procurer je vous en parlerai. Sachez juste que c’est un merveilleux univers, imaginaire, avec une intrigue pleine de rythme et de charme, portée par des personnages bien campés, drôles et attachants, et que vous aussi, vous l’adorerez. J’en suis sûre ❤


Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en avril ?

2 commentaires sur “Feuilles d’avril

  1. Hello !
    Que de lectures ! La Quête des Livres Mondes, je les ai lus il y a quelques années, je ne m’en souvenais même pas, tiens… Ah Melody ! J’ai relu le tome 1 en anglais l’an dernier, mais je m’étais arrêtée là… Pas la même magie que la dernière fois. La langue ou le recul des années tout simplement…?
    Et le livre mystère… Merci d’en parler si bien et d’y croire ! ❤ En espérant que tu puisses bientôt en parler librement ici… Let's pray Lit God ! 😉
    Bisous.

    1. Hey you ^^ et as-tu lu Doregon ?? je l’ai vraiment adoré !

      On est plutôt d’accord pour Melody … j’ai trouvé plein de petits trucs, interrogations ou éléments qui m’ont dérangée, notamment l’époque, comme je te l’ai dit au téléphone. Si tu savais à quel point j’étais soulagée de finir l’histoire de Laura ! Le recul des années, aussi, je dirais.

      Oui, le fameux livre mystère … ce n’est qu’une question de temps avant que j’en parle davantage, ne t’inquiète pas ❤

      Des bisous ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s