Au bord des mots, lectures sur un rocher

Journal d’un chat assassin

The Diary of a killer cat. Anne Fine (autrice). Véronique Haïtse (traductrice). Véronique Deiss (illustratrice). 1996 (VO), 2000 (VF), 78 p. L’École des loisirs (Animax). Jeunesse. 7,70 €.

Tuffy, un authentique chat, tient son journal intime, qui commence ainsi : “C’est ça, c’est ça. Allez-y, pendez-moi. J’ai tué un oiseau. C’est que je suis un chat, moi. En fait, c’est mon boulot de rôder dans le jardin à la recherche de ces petites créatures […] ”. Ensuite, il y a l’histoire de la souris, puis celle du lapin, qui lui vaut l’accusation de “ lapincide avec préméditation ”, alors que Tuffy n’est pas responsable de sa mort. Car les humains qui partagent la maison du chat n’apprécient guère les agissements instinctifs de l’animal.

J’avais entendu parler de cette série, je pense en voyant qu’elle était de l’auteur de Mme Doubtfire, que j’étais tentée de lire. Je m’en tiendrai à ce tome.

Qui m’a bien agacée. Certes, j’ai essayé de me préparer à l’aspect jeunesse, mais pas au côté un peu bête. Le chat est engueulé pour … être un chat. Ramener des bêtes mortes dans la maison ben pour le chat c’est faire plaisir au maître. La gamine pleure tout le temps parce qu’il fait son truc de chat, et de l’engueuler lorsque ce n’est finalement pas le cas. Ca c’est un coup à s’en débarrasser de la bestiole (le père disant que « c’est bien dommage » qu’il n’ait rendez-vous chez le vétérinaire que pour un rappel de vaccin) et ça n’a pas arrangé mon avis. Je m’attendais à un truc plus fun …

De plus, les illustrations ne sont pas passées, elles m’ont fortement rappelé un autre titre de chez Animax (collection pour les plus jeunes de l’éditeur) où pareil on passe des défauts de gamins (là, une fillette enferme un enfant dans une chambre secrète sans rien dire aux adultes d’abord, pas comme si c’était dangereux hein, juste un truc de gosse. Et ça, je le pensais déjà quand j’étais petite, ce n’est pas mon cerveau d’adulte qui râle).

Bref, vous comprendrez que je ne poursuis pas cette série et que je me sépare de ce livre.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s