Théa pour l’éternité

Auteur : Florence Hinckel.

Nombre de pages : 238.

Parution : 2012.

Éditeur : Syros (Collection : Soon).

Genre : Science-fiction – Jeunesse.

Prix : 15,90 €.

Résumé éditeur : Théa est secrètement amoureuse de Théo, son voisin et meilleur ami d’enfance, qui lui préfère la pom-pom girl du lycée. Théa vit seule avec sa mère, une ancienne présentatrice de télévision obnubilée par le souci de paraître jeune. Théa a l’impression que le temps passe trop vite et que les promesses de l’enfance sont déjà loin. Alors, quand le professeur Jones lui propose d’être le plus jeune cobaye d’un programme visant à stopper le vieillissement, Théa se dit que c’est une chance unique qui s’offre à elle. . .

J’ai dû tomber sur ce titre soit sur le site de Livraddict soit la page invité de l’auteur sur celui des Imaginales pour la rencontre 2013. Si Livraddict le listait en jeunesse, j’y ai vu des thèmes et un message de science-fiction que j’avais très envie de découvrir. (Et la couverture était jolie.) Donc en rencontrant l’auteur au salon, j’ai décidé de me laisser tenter.

Et au final je me suis ennuyée … j’avais l’impression qu’on débuterait dans une période un peu avancée technologiquement qui se dirige vers le ralentissement de la vieillesse. Et pas du tout. On suit Théa qui est amoureuse de Théo et casse la figure à sa pom-pom girl de nouvelle copine (bon, détail). Je déteste ce type de romance adolescente (Théa et Théo, vraiment?) et la superficialité de l’héroïne était assez incroyable. Certes, c’est le début. Mais honnêtement l’aspect un peu SF / éthique ne pointe le bout de son nez que vers la fin, j’ai trouvé ça léger, et j’étais déjà ennuyée et agacée. On est plus dans Théa au bal de fin d’année … je n’ai vraiment pas aimé ce personnage. Après la romance on vire au dating en série, j’ai horreur de ça …

Quelques clins d’œil à Des fleurs pour Algernon. Pourquoi pas, je ne suis pas fan, mais là on laisse deviner ce qui va se passer de manière plutôt évidente, ce qui m’a aussi ennuyée. Et cette impression que Théa se lance parce que Théo sort avec une autre (et si elle est pas choisie, ‘tention, c’est la fin du monde ! les bouhou font très vrai, mais ne sont absolument pas agréables). Et j’ai eu l’impression d’un certain égocentrisme : il y a un attentat, mais presque uniquement pour permettre à l’héroïne de réaliser quelque chose. Et si c’est mentionné après, je l’ai loupé.

Et super message : « tu as la chance d’être forte en maths et en sciences. Ce n’est pas si courant pour une fille. » Merci pour le stéréotype (sans parler du bien sûr que les sections littéraires ne trouvent pas de boulot …). Et le père de Théa (peintre, qui s’opposerait au traitement selon la mère) aurait signé l’autorisation par Internet ? Mouais, ça me dérange aussi (pas éthiquement, mais je le vois pas trop matériellement). Et la mère (que je n’ai pas aimée non plus, madame je pousse ma fille parce que je fais des opérations chirurgicales régulièrement et je ne veux pas vieillir) qui sort lors de ce même meeting : « On vous fait confiance. Vous êtes des scientifiques, vous savez ce que vous faites, j’imagine ». Non. Juste, non.

Autre message qui m’a vraiment dérangée : la notion du « se poser » et former une famille. J’aurais parfaitement compris qu’elle vive une histoire d’amour pendant dix ou quinze ans (je rappelle qu’elle a seize ans Théa) et qu’elle se pose des questions sur l’avenir de celle-ci, surtout si son partenaire ne prend pas le traitement. Pas qu’elle lâche ça durant le récit lorsqu’elle sort avec monsieur depuis deux pages/deux jours et envisage d’avoir des enfants. A seize ans. Désolée, j’ai ce genre de message en horreur. Et puis ne parlons pas d’études ou d’avenir, hein, « se poser » c’est plus important. J’ai tellement grincé des dents durant cette lecture …

Au moins, la couverture est toujours jolie.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s