Les Soeurs Charbrey, tome 2 : Un mari récalcitrant

Auteur : Cassandra O’Donnell.

Nombre de pages : 250.

Parution : 2015.

Éditeur : J’ai Lu (Collection : Pour Elle).

Genre : Romance – Historique.

Prix : 8,90€.

Résumé éditeur  – Ton fiancé sait-il à quel point tu peux être insolente dans l’intimité ?

– Non, mais moi je sais à quel point tu peux être mufle devant tout le monde, rétorqua Rosalie avec un sourire glacial.

Rosalie Charbrey ne parvient pas à y croire. Comment le duc de Langford, l’homme qui l’a séduite et abandonnée deux années plus tôt, ose-t-il se comporter d’une manière aussi odieuse ? Que cherche-t-il après tout ce temps ? À ruiner son bonheur et son prochain mariage avec le jeune et charmant vicomte d’Edgfield ? Bah, peu importe si ce débauché semble, pour une raison obscure, déterminé à lui rendre la vie impossible, Rosalie est fermement décidée, elle, à résister aussi bien à ses assauts qu’à gagner la guerre que « Sa Grâce » vient de lui déclarer…

Je ne suis pas une fan de romance, mais lorsque j’ai découvert cette nouvelle série de Cassandra O’Donnell (dont je suis très fan de l’héroïne Rebecca Kean), elle a représenté une très jolie surprise dans son humour, sa légèreté, ses personnages intéressants. La suite était donc incontournable (et j’espère un volume par soeur, mais l’auteur a plein de projets donc ça risque de prendre du temps …).

J’ai retrouvé mes premiers sentiments avec cette suite. Rosalie est un personnage attachant. Retrouver des personnages qui m’avaient beaucoup plu est toujours un grand point, surtout qu’on n’apprend qu’au compte-goutte ce qui est arrivé juste après la fin du premier, avec un suspense bien mené.

La relation dépeinte a déjà eu lieu et se remet en place avec pertes et fracas puisque l’héroïne est fiancée – je m’attendais d’ailleurs à un retournement de situation avec ledit fiancé d’ailleurs (mais il est trop gentil).

Les escarmouches verbales ont … encore une fois … fait mouche ! J’apprécie toujours l’humour de l’auteur (« Rosalie est peut-être enceinte de ses oeuvres à l’heure qu’il est /…/ – Quoi ? Au bout de deux ans ? Vous la prenez pour un éléphant ? » C’est idiot, mais ça m’a fait rire !). La romance ne m’a même pas dérangée.

Et à ma grande surprise un des thèmes abordé m’a énormément plu également : l’espionnage. Ca ne m’intéresse habituellement absolument pas, mais ici, à petites doses, dans le contexte de l’histoire, j’étais vraiment prise dans le récit avec cet élément supplémentaire. Et il me donne, en plus, des idées pour mes récits personnels. Merci Cassandra❤

Au final, je ne peux que vous recommander cette petite série légère, qui se défie des codes de la romance tout en les réutilisant à bon escient, pour vous faire passer un excellent moment de lecture !

Nombre de tomes parus : 2 (série en cours).

Tome 1 : Sans orgueil ni préjugés.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s