Angélique, tome 2 : Le chemin de Versailles

Auteurs : Anne & Serge Golon.

Illustration : Lage.

Nombre de pages : 405.

Première parution : 1958. Cette édition : 1978.

Éditeur : France Loisirs.

Genre : Historique – Romance.

Prix : 11.90€ sur Ebay (j’ai commandé la plupart des Angélique sur ce site).

Résumé Après la mort de Joffrey de Peyrac, Angélique est réduite à une pauvreté extrême. Elle ne cherche qu’à se venger de ceux qui l’ont condamné. Ce faisant, elle se retrouve parmi les gueux de Paris, à la Cour des Miracles, où elle est affiliée à la bande de Calembredaine, qui se révèle être un vieil ami. Mais elle veut davantage pour elle et ses fils. Angélique se fera bouquetière, rôtisseuse et marchande de chocolat pour reconquérir son rang à Versailles.

Découvrir les bas-fonds de Paris est une partie intéressante, qui amène une fois encore son lot de personnages. Encore une société avec ses règles particulières, celles de la « matterie » que l’auteure nous fait découvrir. Mais j’avoue que j’avais assez hâte qu’elle s’élève à nouveau dans la société. Le passage entre n’est pas inintéressant, il est marqué par la tragédie, l’assassinat de Maître Bourgeois et Lino et l’incendie de la rôtisserie. Je trouve déjà ce qui se passe horrible, j’ai bien peur que la version non censurée de la nouvelle édition le soit bien davantage.

On pense qu’Angélique restera gueuse. C’est mal connaître sa détermination et son intelligence qui lui permettent de créer deux commerces à succès, malgré la tragédie du premier. Elle révèle une importante force de caractère, après le désespoir initial et du premier volume, récupère puis sauve ses enfants enlevés.

Nicolas n’est pas inintéressant, mais je lui préfère Philippe, tout en contrastes et incertitudes malgré une façade assurée et insolente. Il est celui qui permet à Angélique, bien malgré lui, de retourner à Versailles (même si elle fait un peu enfant capricieuse lorsqu’elle lui dit ne pas vouloir qu’il en épouse une autre).

J’aime vraiment beaucoup ce début de Versailles, en fin de volume, prélude au 3e qui s’y déroule presque entièrement.

Un volume auquel j’accroche un peu moins que le 1e et le 3e (même pas uniquement parce que Joffrey n’est pas là, d’abord, mauvaises langues !), mais qui reste une belle lecture détente.

Nombre de tomes parus : 14.

Tome 1 : Angélique.

Tome 3 : Angélique et le Roy.

Tome 4 : Indomptable Angélique.

2 réflexions sur “Angélique, tome 2 : Le chemin de Versailles

  1. un de mes préférés. Je n’aime pas Nicolas. Philippe, c’est mon chouchou. Je crois même avant Joffrey ! Cette âme torturée, cette beauté parfaite et distante, sa capitulation devant l’amour… Aaaaaaaaaaaaaaaah le beau cousin du Poitou !
    La détermination d’Angélique… C’est dans ces moments-là que je la préfère. Quand elle se débat, seule et contre tous. Dans ce tome, quand elle se révolte…
    Ca y est tu me donnes envie de retourner vivre ses aventures !

    • Je me souviens que tu adores Philippe❤ j'ai encore notre quinzaine Angélique en mémoire ! Je te dirai si la nouvelle version donne davantage de détails à propos de lui …
      Tant mieux, bonne relecture ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s