In Death, tome 6 : Vengeance in Death

Titre VF : Lieutenant Eve Dallas, tome 6 : Au coeur du crime.

Auteur : Nora Roberts alias J.D. Robb.

Design : Vivid.

Couverture : Photonica.

Nombre de pages : 259.

Première parution : 1997.

Éditeur : Piatkus.

Genre : Science-fiction – Policier.

Prix : 4,21 €.

Résumé : Une fois de plus, il y a un lien entre l’affaire qu’on confie à Eve et son mari. Mais cette fois, ce ne sont plus simplement des employés, d’anciens associés, ou un lieu du crime qui lui appartient. Non, ces meurtres sont tous commis sur des gens qu’il connaît. Bien. Peut-être trop bien?

Une plongée tout en détails dans le passé de Roarke, qu’on nous avait déjà annoncé comme étant sombre. C’est intéressant, j’ai aimé savoir ce qui le ronge, je m’attendais à une teneur dérangeante, mais je n’ai pas été emportée, même si on touchait de près à Dublin et qu’on entend presque cet accent chantant.

J’ai eu du mal à suivre cette enquête, il y a trop de tenants et d’aboutissants. Mais j’ai l’impression que ce n’était pas vraiment le point de ce volume, plutôt cette focalisation sur Roarke, qui peut prendre du recul, faire le point et prendre un nouveau départ.

J’avoue que mon premier sentiment a été, devant les indices laissés par le criminel (‘I’ve been blessed by the Lord’, rien moins que ça), que c’était juste ce qu’il fallait après les sorcières et satanistes ^^ Il y  une réflexion religieuse derrière, liée à la vengeance comme l’annonce le titre, mais j’aurais préféré que ce soit moins évident et plus poussé en matière de référence. J’ai beaucoup ri quand il demande à Eve si elle aime les énigmes, ça avait un côté très Batman.

Un autre personnage récurrent fait son apparition, le Détective McNabb, qui travaille à la division électronique sous les ordres de Feeney, et qui reviendra souvent manipuler ordinateurs et gadgets pour faire avancer les enquêtes, mais pas uniquement. Il est plutôt drôle, avec un style qui n’appartient qu’à lui.

J’ai beaucoup aimé une petite scène où Roarke fait son Rhett❤ Ce n’est pas une scène drôle, mais elle étonne et détonne. Une petit touche d’humour directe dans cette minuscule phrase: « Damn poodle ». Oui, un caniche va provoquer un problème. Enfin, ce n’est pas extrêmement marrant, mais j’adore le mot poodle. (Comme doodle, moodle …)

Un volume qui se veut plus dur émotionnellement en suivant Roarke, mais qui dévoile plus de mystères sur un de ses protagonistes, pas sur un thème qui m’a particulièrement emballée, mais des rires et sourires fréquents qui rattrapent tout ça.

Nombre de tomes parus : 47 (série en cours).

Tome 1 : Naked in Death.

Tome 2 : Glory in Death.

Tome 3 : Immortal in Death.

Tome 4 : Rapture in Death.

Tome 5 : Ceremony in Death.

Tome 7 : Holiday in Death.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s