Au bord des mots, lectures sur un rocher

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers

outrepasseursCindy van Wilder (autrice). 1999, 349 p. Gulf Stream. Fantasy – Jeunesse . 18€.

-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.

– Nous ?

– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie …

Second roman lu dans le cadre du Week-end à mille, Les Outrepasseurs est une série dont j’avais énormément entendu parler, que ce soit pour le texte ou la gentillesse de l’auteure.

La seconde partie de l’affirmation est très vraie : j’ai eu la chance de pouvoir discuter avec Cindy Van Wilder aux Imaginales à plus d’une reprise et de déjeuner avec elle et des coupines blogueuses, et elle est adorable en plus d’être extrêmement drôle.

En ce qui concerne ce premier tome, je l’ai dévoré. Je n’avais, à vrai dire, aucune idée de ce dont il allait parler exactement ^^, Je savais juste qu’il serait question de fantasy et d’un univers autre que le nôtre, ce qui n’est pas exactement le cas.

Déjà, la structure du roman m’a interpellée. On navigue entre deux époques, pour expliquer dans le présent les conséquences des évènements advenus dans le passé. La manière dont sont opérées les transitions sont géniales, en plus d’être chargée de symbolisme.

On démarre dans le présent, après un prologue plein de mystère, sur un jeune homme en pleine partie de foot. J’ai beaucoup aimé l’incursion du mystère dans sa vie quotidienne, pour en arriver à la partie du récit située dans le passé.

Dans cette époque, on suit plusieurs familles pauvres au Moyen-Âge, plus particulièrement Arnaut, qui souhaite s’élever de sa condition et ne s’entend pas avec son père. Le jeune homme est découvert par un fé, une créature fantastique, un Chasseur qui se trouve fasciné par son charme et en fait sa proie.

J’ai adoré les passages relatifs aux fés, la mythologie crée par l’auteure, les personnages si bien campés, et surtout l’intensité des passages consacrés à Arnaut et au Chasseur.

Quelle que soit la partie du récit, l’écriture est une force indéniable du roman, dans ses dialogues ou ses descriptions. Je suis ravie d’avoir eu « l’excuse » du week-end à mille pour le dévorer en quelques heures, je pense que j’aurais eu un mal fou à le reposer.

J’ai eu un peu de mal à comprendre la situation dans le présent une fois les plongées terminées, mais ce premier tome pose les bases de l’univers (tout en offrant une intrigue complète sur les évènements du passé, je tiens à le souligner, ce n’est pas un seul tome d’introduction qui nous laisse avec une brouettée de questions mais pas la moindre réponse), les raisons pour lesquelles la situation est telle actuellement (2013), et je pense que l’on y reviendra certainement dans la suite.

Le concept du partage du corps avec un animal m’a également fascinée, pour plusieurs raisons, j’ai trouvé que le processus était intéressant et bien mené, surtout dans le dialogue avec Peter et « son » renard. J’ai hâte de les voir interagir dans la réalité une fois que les personnages adolescents en ont eu conscience ici. J’ai aussi hâte de voir comment ces quatorze personnages seront mis en valeur – je m’inquiète toujours plus les personnages sont nombreux.

Petit détail superficiel : l’objet livre est superbe également. Le titre et les arabesques de la couverture sont en relief, et le paysage du O est en fait une jaquette à déplier. Il est d’une grande beauté et d’une grande élégance.

Un roman génial que je vous recommande.

Nombre de tomes parus : 4 (série en cours).

16 : Lire le premier livre d’une série SFFF que vous n’avez jamais lue. 

2 commentaires sur “Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers

  1. je l’ai commencé, mais je n’ai pas été embarquée et je suis toujours en pause du coup ^^ »
    Il faudra que je le reprenne, je pense que j’ai arrêté pile au moment où ça commençait vraiment

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s