Pretty Guardian Sailor Moon, tome 4

Titre VO : Bishoujo Senshi Sailor Moon – Renewal Edition.

Auteur : Naoko Takeuchi.

Traducteur : Fédoua Lamodière.

Nombre de pages : 230.

Parution VO : 2004. VF : 2013.

Éditeur : Pika (Collection : Shojo).

Genre : Manga – Shojo.

Prix : 6, 95€.

Résumé éditeur La vie d’Usagi est bouleversée depuis qu’a débarqué une mystérieuse petite fille, surnommée Chibiusa, qui veut lui voler son cristal d’argent. Parallèlement, les Sailors se font enlever les une après les autres par de nouveaux adversaires se réclamant de la secte Black Moon. Mais d’où viennent ces ennemis ? Que veulent-ils ? Et ont-ils un rapport avec Chibiusa ? Alors qu’Usagi tente d’en savoir plus sur la jeune inconnue, elle apprend qu’elle appartient au 30e siècle et qu’elle est venue chercher de l’aide dans le passé ! Sailor Moon, Sailor Venus et Tuxedo Mask entreprennent alors un voyage dans le futur afin d’élucider les mystères qui planent sur cette affaire…

Que cette lecture m’a fait du bien. Juste avant, j’avais lu le dernier tome de The Earl and the Fairy, qui est très mal passé, donc avec cette série que j’adore, j’ai pu me remotiver un peu en mangas, parce que ceux que j’avais lus dernièrement étaient loin d’être ma tasse de thé … Ça c’est un peu arrangé ^^

On en découvre un peu davantage sur Makoto, celle qui trône sur la couverture de ce volume. La scène dans laquelle elle parle de ses parents m’a un peu frappée, j’avais dans le souvenir que le jeune homme avec elle la vouvoyait, ce qui n’est pas le cas ici, mais est définitivement plus logique. J’aimerais davantage de petits moments légers comme celui-là. Leur rapprochement est beau est touchant, mais je n’ai absolument pas l’impression qu’il sera évoqué dans la suite de l’histoire, ce qui est vraiment dommage (et rend le moment un peu pointless).

J’aime aussi beaucoup les passages où on nous parle du futur, ce qui arrive aux différents personnages (et je me dis toujours que Némésis aurait été un bien meilleur nom pour la nouvelle planète que Sigma). Le passage où Usagi est enlevée par Diamant et interagit avec lui me plaît toujours autant, mais il est trop court, j’aime bien quand les récits prennent un peu leur temps, ce que celui-ci fait peu. C’est rythmé, mais j’aimerais passer davantage de temps sur chaque arc ^^

L’auteur nous présente un personnage que j’adore, Sailor Pluton, la gardienne du temps (qui était d’ailleurs le titre du volume de l’édition originale qui l’introduisait). Je suis toujours touchée par sa solitude, sa force.

Et je viens de découvrir que le rabat arrière de la jaquette ferait un parfait marque-page, avec le titre de la série, et Sailor Jupiter dans un style kawaii, toute petite, avec de petits points noirs sur les yeux. Très choupi ^^

Nombre de tomes parus : 14 (série finie).

Tome 1.

Tome 2.

Tome 3.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s