La guerre de 14 n’a pas eu lieu

Auteur : Alain Grousset.

Couverture : Miguel Coimbra.

Nombre de pages : 167.

Parution : 2014.

Éditeur : Flammarion.

Genre : Science-fiction – Uchronie- Jeunesse.

Prix : 13€.

Résumé éditeur1914. L’attentat de Sarajevo échoue. La guerre est évitée. La suspicion règne à travers l’Europe. Les armées figent leurs positions, construisent deux lignes de défense infranchissables.

2014. Les deux murs sont toujours là. La France et l’Allemagne sont repliées sur elles-mêmes. Les populations vivent comme au début du XXe siècle. Constance, parce qu’elle parle allemand, est au coeur d’une mission d’espionnage qui lui fait traverser les frontières. Elle se bat pour retrouver un monde libéré du joug des armées et dans lequel les hommes sont libres et égaux.

Parviendra-t-elle par sa volonté farouche à renverser le cours de l’Histoire?

J’avais de grands, grands espoirs pour cette lecture. Une uchronie sur l’après Belle Epoque, puisque la Première Guerre mondiale n’a pas eu lieu, parlant d’une jeune fille de l’Est, et avec ce titre, jeu sur ma pièce préférée, La Guerre de Troie n’aura pas lieu … Et de manière toute personnelle : l’Alsace-Moselle est toujours allemande en 2014.

Le problème était probablement que j’en attendais trop. Surtout après un début prometteur, qui donnait à penser qu’on s’intéresserait à la condition de la femme, ayant très peu de droits dans cet univers, et les bases de cet univers que l’on découvre.

J’ai eu cette triste impression que l’on en restait aux bases pour évoquer cette nouvelle période historique. De même, j’ai trouvé assez cliché l’entraînement et le côté espionnage que prend ce roman. Sans parler, mes dieux, de la relation amoureuse qui tombe franchement comme un cheveu sur la soupe, comme si c’était obligé dans un roman adolescent … (et puis que je te balance que je suis une espionne comme ça, hein, c’est plus fun comme ça …)

Ah, et maintenant que j’ai le livre sous les yeux (ce n’était pas le cas au début de la rédaction), je n’apprécie pas du tout le fait que le personnage féminin dise non deux fois à ce type qui l’embrasse et continue tout de même … genre une fille dira non une, deux fois, et puis ce sera la fête du slip ensuite ? Non, c’est non, ce n’est pas si compliqué ! Je trouve ça assez malheureux de voir ce stéréotype perpétué dans un roman jeunesse !

Au final, malgré une écriture plutôt belle, je me suis ennuyée, je n’ai pas pris plaisir à suivre l’héroïne (j’ai carrément oublié son nom, pour vous dire la vérité) et je regretterais presque cette lecture. De plus, cet élément sur le consentement n’est pas acceptable à mes yeux.

Une réflexion sur “La guerre de 14 n’a pas eu lieu

  1. Pingback: Tag des copines (Décembre 2016) | aliehobbies

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s