XXXHolic, tome 4

Titre VO : xxxHorikku.

Auteur : Clamp.

Traducteurs : Suzuka Asaoka, Alex Pilot.

Nombre de pages : 180.

Parution VO : 200 . VF : 200 .

Éditeur : Pika (Collection : Seinen).

Genre : Manga – Seinen.

Prix : 8,05 €.

Résumé éditeur : Les mots sont des pièges : une fois sortis de la bouche, on ne peut plus les reprendre. Pour l’être humain, ils peuvent être une prison ou une libération selon l’usage que l’on en fait. C’est ce que Yûko, la facétieuse sorcière des dimensions va apprendre à son homme à tout faire, Watanuki…

On commence tout de suite avec Yuko qui fait tourner Watanuki en bourrique, ici pour les chocolats de Saint Valentin. J’aime toujours autant leurs escarmouches, mais pas tellement avec Domêki, qui s’accapare le cadeau pour Himawari sans y voir de problème.

J’adore le travail sur les doubles pages, même en noir et blanc, comme avec cette jeune fille qui reprend à Dômeki son gâteau, et son âme en même temps. Juste un petit bonus. Cette petite histoire est proprement charmante et très touchante, avec un esprit positif pour une fois.

L’histoire sur les jumelles est aussi plutôt intéressante, l’une étant introvertie et avec peu de confiance en elle, et sa sœur son opposée. J’ai aimé ne pas m’attendre à la résolution, et leur dessin est adorable. Les limitations de la jeune fille sont bien trouvées, je ne m’y attendais pas, une fois encore. J’ai particulièrement apprécié ce thème pour vraiment détester les remarques bien-pensantes de style « attention », « ne fais pas comme ça », qui ont surtout pour résultat de miner la confiance en soi justement …

La suivante présente un petit Watanuki encore très embêté par ses visions, et sa rencontre avec un autre petit garçon pas dérangé par les apparitions. Une jolie histoire plutôt triste. La dernière est courte et mystérieuse, avec un évènement étrange qui pique l’intérêt.

J’aime beaucoup les rappels à Tsubasa Reservoir Chronicle, ça donne envie de poursuivre/reprendre (je me suis arrêtée au 16e et j’étais complètement perdue).

Une fois encore, des petites histoires très intéressantes, même si je n’ai pas trop senti de fil rouge, plutôt quelques histoires qui mettent soit l’au-delà soit les pouvoirs de Yuko en valeur. Mais l’un dans l’autre, des thèmes toujours intéressant, sans parler d’un dessin toujours impeccable.

Nombre de volumes parus : 19 (série terminée).

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s