Contes Myalgiques, tome 1 : Les Terres qui rêvent

Contes Myalgiques 1Auteur : Nathalie Dau.

Illustrateur : Magalie Villeneuve.

Nombre de pages : 161.

Parution : 2007.

Éditeur : Griffe d’encre.

Genre : Fantasy.

Prix: disponible d’occasion.

Résumé éditeur : Il était une fois… des récits fantastiques qui empruntaient au patrimoine folklorique mondial et à la mythologie incisive de leur conteuse. Comme ils aimaient les belles histoires, ils se marièrent et enfantèrent un beau recueil. 

Laissez-les vous convier à un voyage entre ombre et lumière, où le merveilleux se mêle à l’affliction, où les épreuves forgent des âmes de miel comme de fiel. 

Qu’ils soient issus de légendes indiennes, sibériennes, celtiques ou provençales, ces contes vous enchanteront et vous terrifieront, vous apaiseront et vous lancineront. 

N’espérez pas sortir indemne d’une plongée dans l’imaginaire de Nathalie Dau : ses créatures féeriques ne vous veulent pas que du bien.

Ce recueil m’a été chaudement recommandé par Snow. Je me suis lancée avec une petite appréhension, comme je ne suis pas habituée des recueils de nouvelles, lorsque chacune aborde un autre univers. J’ai été très agréablement surprise.

Les différents thèmes sont très intéressants et l’écriture de Nathalie Dau pleine de charme, malgré quelques touches de cruauté. J’ai aimé les différentes inspirations que j’ai trouvé, les différentes mythologies et folklores.

La Femme, la sorcière et l’amour démarre magnifiquement ce recueil, ce conte aux accents indiens, sur l’amour et la mort.

Bonne année ! est très surprenant. Il relate le rite de passage de la couronne d’un royaume, par le point de vue d’un enfant béni des dieux. Poignant et plein de douceur malgré sa dureté.

Aenor est teintée de matière de Bretagne, de magie féérique, et de la trahison des hommes pour une fée.

Chicanerie est un poème. Je ne m’y attendais pas du tout, cette respiration dans le recueil est pleine de charme.

Le Violon de la fée évoque un artisan luthier et un jeune musicien blessé. J’ai beaucoup aimé l’élégance de ce récit.

Le Siestophage oppose deux hommes très différents, l’un tenu en haute estime et cité par la mère du héros, l’autre à déconseiller. Paul, le petit frère du protagoniste, commence à dépérir, et Frédéric, son aîné, se persuade que l’un des hommes en est responsable. L’issue est plutôt prévisible, mais la nouvelle n’en est pas moins empreinte d’un charme féérique.

Faux pas nous fait rencontrer des trolls. J’ai trouvé ce récit plutôt drôle et ironique.

Lucine est une princesse avec un fort caractère qui se retourne contre elle. J’ai aimé la malédiction qui lui est liée et la noirceur qui se dégage du personnage et du récit.

Désespérée est courte, mais poignante et percutante.

Demain les trottoirs est la nouvelle qui m’a fait froid dans le dos. Un enfant capture une fée et lui demande de réaliser son souhait, pour échapper à une réalité qui m’a fait frissonner. Mais ses décisions ne donnent pas lieu à un avenir doré.

Vale Frater suit un chaman qui essaie d’empêcher une sorcière d’emmener les garçons de son peuple. J’ai beaucoup aimé cette fenêtre sur une mythologie inconnue.

L’auteur parvient à dévider ces différents petits récits chacun dans leur univers avec énormément de brio, jamais je n’ai senti de fausse note. L’écriture est toujours particulièrement belle. Une lecture que je vous recommande.

Nombre de tomes parus : 2 (série finie).

Tome 2 : Les Atouts du Diable.

2 réflexions sur “Contes Myalgiques, tome 1 : Les Terres qui rêvent

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s