Petite musique de nuit

A year in … music (2016)

J’ai l’impression de passer mon temps à vous en parler, alors je vais faire court !

Qantice, concert de février.

Première partie du concert de Luca Turilli´s Rhapsody, power metal aérien et génial. Je vous renvoie à l’article que j’ai publié sur le concert ❤️

Temperance, concert de février.

Suite de la première partie du concert, autre belle découverte power metal, même si j’apprécie beaucoup moins le nouvel album, aux sonorités un peu réchauffées et trop loin des deux autres pour moi (enfin la première chanson).

Luca Turilli’s Rhapsody, concert de février.

Je vous ai assez enquiquinés avec ce groupe et ce concert ❤️❤️❤️

Toss’n Turn, concert de mars.

Pour la Saint Patrick, une soirée celtique avait été organisée dans ma ville, avec du rock celte (présentation suivante) et une première partie de musique et danse traditionnelle irlandaises – ce qui m’intéressait le plus. Je vous ai inclus quelques-unes de leurs chansons dans mes articles estivaux. C’est très agréable et plonge parfaitement dans l’ambiance celte.

The Moorings, concert de mars.

Le groupe de rock celte en question. J’apprécie surtout les instrumentales – ce n’est pas que les voix ne sont pas chouettes, mais les paroles ne m’ont pas spécialement plu. J’ai préféré la première partie.

PelleK, découverte de juin.

Comme pour LTRs, je vous inonde de références à ce chanteur norvégien que j’adore, dont je suis les chansons et également les streams sur Twitch trois fois par semaine. Sympathique et bourré de talent ❤️❤️❤️❤️❤️

Je vous avais proposé cet été, pendant mon déménagement, un petit interlude musical en 26 lettres, même si depuis j’écoute essentiellement les chansons de PelleK, originales et covers.

Ycare , concert de novembre.

J’étais tellement contente en voyant qu’Yvare revenait dans ma région, pas trop loin de ma nouvelle Falaise. Bon, il s’est avéré que c’était tout de même à près de 3/4 d’heure de route par autoroute de nuit et sous la pluie, et comme je ne suis pas très bonne conductrice, c’était difficile. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle je ne vous en ai pas parlé. La soirée m’a semblé un peu bizarre. Toute l’assemblée semblait avoir vu Ycare en concert toute l’année – je me suis sentie un peu à l’écart, déjà que je devais être la seule à venir sans renforts. Beaucoup de chansons étaient nouvelles et je ne les connaissais pas.

Et surtout il y a eu la première partie. J’ai détesté dès les premières notes, le déhanchement über suggestif (je ne suis pas la seule à avoir été agacée), la chanson qui blague sur le viol incestueux ou celle sur le terrorisme. Je n’attendais pas du tout un groupe que j’allais adorer comme pour Qantice et Temperance mais je pensais tout de même tolérer.

Cependant la box hivernale d’Ycare est toujours aussi choupi et punchy. Je n’aurais pas pensé apprécier autant Auf wiedersehen ou Love you/J’te déteste ^^ mais c’est le cas pour toutes, honnêtement. (Et paf, encore un article que je ne vous ai pas rédigé T_T un jour peut-être !).


Pour terminer cet article, je vous présente rapidement les spectacles que j’ai vus de la rentrée 2015 à fin 2016, dont je voulais aussi vous en toucher deux mots, et qui ne sont pas tout à fait des concerts.

La leçon de Ionesco version tango, pièce de théâtre mise en musique.

Je connais un peu Ionesco, j’apprécie beaucoup ses Rhinocéros et ai déjà lu cette pièce aussi. Pour une fois que je peux comparer la version jouée et écrite ! Et ce côté tango m’intriguait beaucoup. Au final, il y a un côté presque hypnotique, fascinant dans ce mélange, dans la montée d’adrénaline due à la musique. Une très bonne soirée.

Tribute to Radiohead, concert.

Orchestre symphonique de Saint-Dié, Renaldo Greco, Christine Ott, Alexandre Ambroziak, Mathieu Ambroziak

J’avoue que de ce groupe je ne connaissais que le fameux Creep. J’ai adoré cette découverte, d’autant que j’ai pu y aller avec une classe et découvrir les musiciens et leurs instruments, surtout les ondes Martenot, dont je n’avais jamais entendu parler, et qui m’ont faite rêver, me renvoyant à d’autres univers. J’ai vraiment regretté qu’il n’y ait pas d’enregistrement CD disponible … question de droits, je suppose.

La fleur de Carmen, opéra de chambre.

Orchestre symphonique de Saint-Dié, Laeticia Goepfert, Natacha Piletta, Ju-In Yoon, Hung-Sik Zee

C’est ma déception de la saison. J’attendais beaucoup de cet opéra dont j’avais déjà vu une version filmée, et dont j’avais adoré lire la pièce originelle au lycée. Je n’ai pas du tout aimé le fait qu’il y ait une bande-son pour les passages parlés (je suppose que c’est parce que les chanteurs masculins étaient d’origine étrangère), surtout qu’il y a eu un bug et qu’après avoir eu un total décalage entre le son et les actions, je crois me souvenir que la bande s’est coupée. Il y a eu vraiment beaucoup de couacs lors de cette soirée qui m’a paru longue et mal organisée.

Voilà pour mon article musical pour 2016. Et vous ? Avez-vous fait de belles découvertes ? N’hésitez pas à me les faire partager !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s