Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles de janvier

En janvier, je termine mes challenges et je m’éparpille un peu dans tous les sens. Entre ça et l’écriture qui occupe mes soirées, je ne suis plus du tout organisée. Je n’ai pas écrit un seul article lecture depuis fin décembre, lorsque j’avais une tonne de retard à rattraper, je suis à la dernière minute, et je n’ai pas encore planifié mes billets de février.

A fleur de peau est un cadeau de Noël de ma meilleure amie ❤ c’est un récit steampunk ancré dans un univers que j’ai adoré découvrir, même si je pétitionne anxieusement pour une suite ! Bien trop longtemps après les Chroniques du Pays des Mères, je retrouve la plume d’Elizabeth Vonarburg, dans cette Cité aux humains vieillissants mais qui suivent un traitement anti sénescence et tentent de venir à bout d’un virus. C’est catastrophique : ça se lit tout seul, et à côté je ne dors plus T_T.

Quelques découvertes mangas, comics et BD ce mois-ci. Je suis en déception Batman. Ca ne devrait pas arriver 😦 La suite de Harley est très décevante, et les Nouvelles aventures sont d’un léger, peu de choses se passent, et pas vraiment intéressantes. J’avoue, aussi, que Les Damnés de Paris ne m’ont un peu plu que grâce à un trait délicat et des couleurs douces, pas l’histoire (et paf que je te fiche un viol sans aucune conséquence, on n’en parle plus …).

A part une exception notables, les mangas sont très plaisants en janvier. All you need is kill est un don d’un élève au CDI, et j’ai apprécié la petite bouffée de SF, même si je ne suis pas une fan d’extraterrestres ou de grosses armures (et j’aurais aimé un retournement de situation sur les intentions des agresseurs), mais le thème de la boucle temporelle me plaît bien.

Tiger and Bunny est une incursion très chouette dans l’univers des super héros en manga, je me pencherai peut-être dessus en anglais pour la suite. Aya est toujours aussi agréable, même si les intrigues m’ont un peu moins intéressée cette fois. Le mari de mon frère m’a été offert par mon libraire et aborde avec beaucoup de douceur le thème de l’homosexualité masculine, je pense que je poursuivrai cette série.

J’ai détesté GTO. J’ai testé les quatre premiers tomes parce qu’ils étaient au boulot, mais en plus de trouver le dessin atroce, à mes yeux l’histoire n’est vraiment pas drôle et le message … devenir prof pour choper des lycéennes … sans moi.

Dernier détour BD avec la suite de La Présidente. Je ne lirai pas le troisième et dernier tome avant d’aller dormir, ça, c’est sûr (vive les cauchemars). Surtout que plusieurs évènements se sont réalisés depuis le premier (coucou Drumpf). A vous glacer les sangs. Marine est évincée au profit de Marion, encore pire. Et Smile est un récit adolescent adorable sur une adolescente qui se brise deux dents et doit endurer appareils divers et variés pendant des années.

Une touche historique avec ces différents récits. Je reste déçue par When is Brian? qui n’a pas grand intérêt (le thème du voyage dans le temps est bousculé, le gamin reste à notre époque et il change de comportement selon la période à laquelle il est … ce n’est pas très clair). Blitz Britain est mieux abordé, avec un démarrage documentaire puis un petit récit.

Toujours en mode déception, Les clés de l’histoire contemporaine. C’est sensé être une histoire du monde ; sur les 150 premières pages, c’est centré clairement sur la France. Si j’ai apprécié le choix de faire un chapitre par année, en démarrant en 1789, je suis moins enthousiasmée par le petit nombre de faits hors du pays. Ah, et page 150, on a aperçu deux femmes. L’ex et la future de Napoléon. Sans moi. Très chouettes, ces Grecs, confirme mon impression que les Horribles Histories en français sont très mal traduits et franchement moins drôles.

Petit incursion mode avec ces 100 idées, un livre très bien réalisé, qui manque selon moi de diversité (je pense notamment aux mannequins plus size). Les combats féministes est un numéro de TDC, Textes et Documents pour la Classe, une revue. C’est recherché, avec les sources, passionnant. Et une touche de tennis avec le très beau et touchant témoignage de Mansour Bahrami, ce joueur iranien que j’aime tellement suivre dans ses tournois des légendes.

Quelques lectures diverses pour terminer. Les discours médiatiques, autre revue, autre très bonne lecture qui aborde journaux, Internet, l’état des médias actuellement. Bettina m’a de nouveau entraînée auprès des Verdelaine, séjour cette fois ponctué de poireaux, et je vous avoue qu’elle m’a fait de la peine. Romeo@Juliette est une réécriture bilingue sur le mythe avec deux collégiens correspondant entre la France et l’Angleterre, et c’est plutôt sympathique. J’ai adoré The life-changing magic of tidying up de Mari Kondo, sur les bienfaits du rangement et de l’organisation.

En guise de déception, Runaways, qui clôt de manière tout aussi clichée et inintéressante la série des Orphans. Mais au moins yay, c’est fini ! Plus étonnant, la suite des aventures de Jana Matinova, La complice du magicien. Trop de choses dans les premières pages, elle est envoyée à La Haye pour bosser à Europol (moi qui avais tellement apprécié l’atmosphère slovaque du tome précédent) et passe son temps à bouger. Et mes dieux c’est quoi cette traduction catastrophique ??? Un très mauvais moment de lecture.

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en janvier ?

4 commentaires sur “Feuilles de janvier

  1. Bon, alors, pour GTO, j’étais partie avec le même sentiment que toi, mais le ton change assez vite dans la série (finalement c’est un assez bon prof même si ses méthodes ne peuvent convenir qu’à des cas particuliers comme sa classe en est remplie), le temps que ça se mette en place. cependant j’avoue que c’est très maladroit de commencer comme ça pendant trop longtemps, ET le côté pervers assumé du personnage continue jusqu’au bout même en filigrane, même si c’est moins lourd qu’au début, et malgré les bons côtés de cette série je continue de regretter ce point.
    Ooh j’allais te demander Très chouette ces Grecs 😦 Mais si c’est bof j’en veux pas.
    En ce moment j’essaie d’avancer sur Connie Willis, et j’adore ton dico de philo. 🙂

    1. Je le rachèterai en anglais Groovy Greeks 😁 je te le passerai là. Contente que les autres livres te plaisent ! Ha et que tu aies lu GTO, je suis contente d’avoir un avis plus objectif.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s