Save me Pythie, tome 2

Auteur : Elsa Brants.

Nombre de pages : 180.

Parution : 2014.

Éditeur : Kana (Collection : Shonen).

Genre : Manga – Global Manga – Mythologie.

Prix : 7,45€.

Résumé éditeur Dans la Grèce antique, Pythie est frappée d’une malédiction: elle ne pourra prédire que des catastrophes et personne ne la croira. A part peut-être Xanthe, fils caché de Zeus qui va de catastrophe en catastrophe (de Charybde en Scylla à l’époque) sous les coups rancuniers de Héra.

Si j’apprécie toujours cette série, je trouve que ce volume est un peu en-dessous du précédent, notamment dans le cadre du fil rouge, qui semble ici laisser la place à une suite d’épisodes mettant en scène des dieux, créature ou héros mythologiques.

Heureusement que c’est un style que j’adore, et que les épisodes choisis m’ont beaucoup plu, toujours avec cette sauce plus récente. Entre un concours pour décider de la star antique avec jury et tout le bazar, les centaures et les amazones qui se tapent dessus (avec un quizz façon Questions pour un champion), la pauvre Méduse (qui veut juste un câlin !), Echina et tous ses enfants, créatures mythiques (dont l’un se trouve un job d’été qui a l’air de dépoter tandis que les autres jouent à un jeu Mario, même si je ne distingue pas lequel), Eole dans son palais, puis Orphée. De loin, j’ai préféré Echidna, avec tous les clins d’oeil que ce chapitre propose.

Un volume encore une fois très drôle.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Tome 1