Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles de mars

En mars, je fais une cure de BD/mangas.

Après avoir pratiquement vidé mon stock de BD/mangas (si, si … le reste est chez les parents), je suis repassée à un autre format, roman et nouvelles. Une pincée de fantastique anglais pour le premier, Camden, qui est un bien bon début de série quoiqu’un peu court (et c’est le Petit Caveau <3). Poppy Z. Brite en distille un peu également avec Self-Made Man, qui m’a un peu moins plu, surtout par rapport aux autres livres de l’auteur, puisqu’on part sur de la romance avec un versant érotique et/ou horrifique, deux aspects dont je ne suis pas spécialement fan. (Et puis j’aurais une râlerie vis-à-vis de l’éditeur, mais ça attendra le billet).

Comme vous pouvez le constater, très peu de BD/mangas ce mois-ci.

Pour la petite blague du jour.

En matière de BD, La double disparition adapte très joliment le roman éponyme, avec un trait plein de douceur et des couleurs délicates, j’ai beaucoup apprécié. Le zoo pétrifié m’a laissé un sentiment très similaire, choupi, même si je vois mal comment on dévie en série, c’est un excellent moment de lecture. Niki de Saint-Phalle : le jardin des secrets est vraiment une surprise. Je connais très peu l’artiste, j’ai très peu l’habitude de découvrir des biographies sous ce format un peu roman graphique (plus que celles de d’Olympe de Gouge par exemple), mais je dois bien avouer que le résultat est spectaculaire, tant au niveau du texte que du dessin et de ses somptueuses couleurs. Je suis sous le charme !

Très différent, le petit album sans parole Croc Croc à l’école des petits squelettes est aussi mignon qu’on s’y attend, même si très court et le format un peu bloc-notes n’est pas très pratique lorsqu’on lit avant de dormir. Les Fantômes de Neptune est une explosion steampunk, parfaite, avec un trait impeccable et de superbes couleurs sombres, vite, la suite !

Petit moins pour Brindille, si le dessin est joli et l’histoire se dédie de tout manichéisme (yes ! laissez les dragons tranquilles, pourfendeurs empaffés !), c’est un peu jeunesse / léger à mes yeux. Je reste mitigée avec la première intégrale (qui semble être la seule, super si je veux la suite, ce sera en volumes uniques) de L’Agence Hardy qui regroupe les trois premiers volumes. J’adorais le trait d’Annie Goetzinger, il me laisse un peu sur le côté ici, de même que le récit puisque plus espionnage que policier, ce qui n’est pas ma tasse de thé. Je ne suis pas enthousiaste.

C’est tout l’inverse avec Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin. J’adore la patte de ce dessinateur. Elle ne paie vraiment pas de mine, mais je trouve qu’elle fonctionne impeccablement sur un mode de reproduction de la réalité, un côté très documentaire que j’avais beaucoup apprécié avec Le château : une année dans les coulisses de l’Elysée. On retrouve bien la grandeur baroque de l’acteur, j’aurais vraiment aimé qu’il le suive plus longtemps.

J’ai commencé mon mois manga avec une catastrophe. Pas d’autre mot. Hatshepsout n’est absolument pas recommandable. Dessin, texte, il loupe tout et pensez bien que je ne le conserverai pas. Je me suis consolée avec Le maître des livres, tome 2, même s’il ne m’a pas autant plu que le premier (mois de références que je connaissais et appréciais).

Parmi les pépites, Dukalyon (j’ai vraiment un faible pour les oeuvres vintage des Clamp), Stray Dog (purée et c’est français ! complètement génial!) viennent s’ajouter à mon panthéon manga incontournable – une de mes élèves me l’a demandé cette semaine d’ailleurs xD

Bonnes à très bonnes suites, dans la lignée des précédents : The Ancient Magus Bride, tome 2 (toujours aussi plein de charme et de mystère), XXX Holic, tome 6 (même si une petite baisse dans les enquêtes à mon goût) et Arte, tome 3 (une belle confrontation aux autres apprentis et maîtres de la ville). La reprise de Vampire Knight est toujours aussi plaisante, même si j’ai davantage conscience de défauts que je ne voyais pas auparavant, mais j’apprécie toujours et je continuerai en anglais.

Des débuts chaotiques à déplaisants : Secret Chaser, tome 1 (qui n’emprunte guère que son dessin et son thème de base aux Clamp vintage, et fournissent un résultat très ennuyeux avec cette formule qui a pourtant tout pour plaire, heureusement qu’il n’y a que deux tomes et que j’ai déjà le dernier), et Bibi, tome 1 (moi qui avais très envie de découvrir cette série coréenne, même si stoppée au bout de trois volumes, que j’ai déjà … c’est plat, prévisible, insipide – sur le sujet de la mode, préférez-lui Paradise Kiss d’Ai Yazawa, que j’apprécie de plus en plus avec l’âge- et le dessin est une déception, j’ai l’impression notamment que chaque personnage s’est fait gonfler les lèvres au collagène …).

Néji me déçoit également. Si j’adore le thème SF, qu’est-ce que je suis déçue de la rapidité de l’action alors qu’il y aurait eu moyen que ce soit tellement plus … surtout venant de l’auteur. J’aime beaucoup ses récits vintage, mais là, surtout en voyant le temps qu’il m’a fallu pour le trouver d’occasion (merci encore Tonkam de votre silence radio surtout suite à des messages et tentatives de contact, vraiment, c’est appréciable), je reste définitivement sur ma faim, encore plus en sachant que j’adorais Kaori Yuki il y a quelques années, la réconciliation n’est pas pour tout de suite.

J’ai détesté Au bonheur des titres. Pour cet auteur, il n’y a que quelques genres qui existent : classique, contemporaine, chouïa de thriller, érotique et ses propres œuvres. Varié. Méprisant. Je me suis ennuyée et combien agacée.

365 personnages littéraires expliqués, c’est tout le contraire. Un choix éclectique, amusant, des explications variés, et aussi un petit bijou de présentation – après, c’est Chêne, c’est normal. Et il n’y a pas que du classique, mais bien de l’imaginaire (Harry Potter, 1984, Le Seigneur des Anneaux). Les classiques du genre, mais ils existent. Je n’ai pas tout à fait terminé, c’est une lecture paisible, plaisante, et qui me donne envie, contrairement à la catastrophe blanche et aseptisée précédente, de redécouvrir le théâtre, les romans plus anciens, autres genres que j’ai peu lus ces dernières années. Je n’en attendais pas autant. Je pense même faire l’acquisition de ce titre pour le boulot.

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en mars ?

Ah, et j’ai ENFIN des bibliothèques sur ma nouvelle Falaise ! Je les ai montées moi-même, avec l’aide (minime :P) de mon père. Je les adore, je vous mets une photo très vite. Pour l’anecdote, c’est un nouveau classement, et ça m’amuse beaucoup.