Au bord des mots, lectures sur un rocher

Ravina the Witch?

ravina the witchJunko Mizuno (autrice). Hélène Dauniol-Rémaud (traductrice). 1998 (VO), 2006 (VF), 48 p. Soleil. Album – Fantasy. 17,95€.

Junko Mizuno impose un style unique dans le manga contemporain : un style extravagant inspiré par le shojo et le manga d’horreur. Elle aime surprendre, proposer une autre vision – étrange, drôle et fantaisiste. Elle est essentiellement connue pour avoir détourné des contes classiques comme Cendrillon ou Hansel & Gretel. Une singularité qui se retrouve dans Ravina the Witch ? Cette fable nous conte l’histoire de Ravina, une jeune orpheline qui a grandi dans une décharge avec pour seule compagnie, une horde de corbeaux. Mais un jour, sa vie bascule : avant de succomber, une sorcière lui confie une mystérieuse baguette magique. Un nouveau monde s’ouvre alors à Ravina, celui des hommes…

J’ai découvert Junko Mizuno il y a quelques années avec son étrange manga Pure Trance. J’étais restée sur un dessin très spécial, adorablement choupi, tout dans les arrondis, mais aussi glauque par moment (ce qui n’était pas vraiment un défaut). J’ai retrouvé ici un dessin très soigné, plein de couleurs, avec quelques détails sanglants, plutôt appréciables.

Par contre, une question m’a turlupinée pendant toute ma lecture. C’est une sorcière, ou pas, l’héroïne? Non, mais ce point d’interrogation me perturbe ^^,.

On retrouve les détails spéciaux, comme le faut que Ravina ait été élevée par des corbeaux dans une décharge, fouette le derrière du monsieur qui la recueille, soit torturée … mais les dessins restent d’une grande beauté, d’une grande élégance, et pleins de couleurs.

L’histoire est plutôt originale, et Ravina une jeune fille intéressante. Je ne regrette pas cette petite lecture, j’apprécie de plus en plus le trait de cette mangaka.

2 commentaires sur “Ravina the Witch?

    1. Ah oui alors là pour être spécial ^^, il vaut mieux le prendre avec de l’humour plutôt qu’être choqué (pis avec ce qui est sorti en roman ces dernières années …). Mais pour le dessin oui, ça vaut toujours le coup de découvrir la mangaka 🙂

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s