Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Mai – Imaginales]

En mai arrive l’évènement littéraire attendu de l’année, les Imaginales. Cette année, je ne vous ai pas fait de petit billet pour en parler d’avance (parce qu’apparemment plus les mois passent, plus je deviens paresseuse, c’est très angoissant – ou pas, hein), et je ne pense pas qu’il y aura de petit bilan. C’était chouette, c’était trop court, j’ai hâte d’y retourner et de vous présenter mes petites trouvailles.

J’ai retrouvé avec plaisir cette année la libraire de Farfafouilles, devenue la libraire du Chat Borgne, avec une sélection d’ouvrages toujours aussi sympathiques, notamment cette édition de Faery City, dans ma wish depuis quelques années pour le dessin d’Amandine Labarre (avec une déception : j’ai la franche impression que le jeu de tarot est en carton … c’est über désagréable). Elle m’a offert ce petit livret de Neil Gaiman que j’espère depuis des années sans savoir où me le procurer ❤ J’ai aussi déniché sur son stand Métaphysique du vampire – j’étais en pleine lecture de L’Héritière de Jeanne-A. Debats à ce moment, c’est un roman situé dans le même univers en poussant sur le devant de la scène un autre personnage, Navarre, donc zou, dans la PAL !

Comme chaque année, j’essaie de préparer une liste d’achats que je souhaite faire sur le salon. Elle est rarement achetée à 100% puisqu’il arrive que je change d’avis suivant des recommandations diverses et variées ou que les livres ne soient pas/plus/pas encore disponibles. Heureusement, j’ai choisi d’acheter L’empire électrique, un recueil de nouvelles dans un univers steampunk uchronique (dynastie Napoléon) très prometteur, de Victor Fleury, le vendredi, puisque le dimanche, d’empire il n’y avait plus. Yay. Il était déjà dans ma liste, mais le charmant pitch de son non moins charmant auteur l’y aurait très certainement propulsé en tête.

Mon petit craquage roman du dimanche, issu essentiellement de la liste ^^, et encore, je n’ai pas tout trouvé. Deux romans que je guignais au Chat n’étaient plus disponibles (Bal Masqué victime de son succès, et le premier tome d’Elvira Time en rupture de stock !).

Sur le stand de L’Homme sans nom, j’ai été über ravie de découvrir que J’agonise fort bien, merci, que je venais de terminer, avait une enquête « soeur », pas vraiment suite ni préquelle sous la forme d’A présent, vous pouvez enterrer la mariée, que je voyais comme un autre roman stand-alone. J’avais déjà repéré l’an dernier La 25ème heure pour son côté polar XIXème siècle avec une touche de fantastique, et la adoré la couverture du deuxième tome, j’ai donc profité du beau coffret proposé pour les deux acquis sur le salon. En cadeau, j’ai reçu un recueil de textes sur Noël – absolument pas une fête qui me parle plus que ça (oui, je suis un Grinch et j’assume totalement), mais l’attention est agréable et l’objet très joli.

Arrêt obligatoire auprès de Manon Fargetton avec grand plaisir (et yay je devrais la revoir au Livre sur la Place à la rentrée ^^) pour savoir si la nouvelle édition d’Aussi libres qu’un rêve (que je viens aussi juste de lire, la PAL pré-Imaginales a été de toute beauté) changeait beaucoup, comme pour sa trilogie June – il s’avère que seul le prénom d’une des jumelles a été modifié, une très bonne idée à mon sens même s’ils sont très beaux. Et, bien sûr, il me fallait Les illusions de Sav-Loar, vu mon adoration de L’Héritage des rois-passeurs.

J’en ai profité pour prendre le tome 2 des Nécrophiles anonymes, comme j’avais déjà le troisième, même si je n’ai pas eu l’occasion de papoter avec Cécile Duquenne, juste entr’aperçue sur le salon.

Après moult recherches, j’ai réussi à trouver Sebastian Bernadotte dont la série Agnès Price, fantasy urbaine sous le soleil nordique, me tentait bien, avec qui j’ai partagé mon étonnement du peu d’imaginaire, surtout polar, de cette littérature.

Un petit détour sur le stand du Chat Noir, où j’ai pu trouver le premier tome d’Octavie d’Urville et Eros Automaton, que je voulais depuis quelques temps déjà mais avec le swap steampunk dernier j’étais interdite d’achat dans le genre 😛

Dans les invités inconnus avant cette occasion j’ai pu rencontrer Jim Hines, très sympathique (et quel plaisir de parler anglais !), avec son livre jeunesse sur les livres et les bibliothèques et Sofia Samatar (plaisir anglais bis ^^), dont l’imaginaire m’a beaucoup parlé. Petit regret : les livres que j’avais choisis n’étaient pas dispos en VO … même si ce sera un plaisir de découvrir Lionel Davoust avec cette traduction.

Finalement, cette année, je n’ai participé qu’une fois à la tombola – je me suis demandée combien de fois j’étais passée l’an passé puisque le responsable se souvenait très bien de moi xD Le choix était plutôt sympathique, comme d’habitude, et j’ai privilégié une découverte canadienne avec Nancy Kilpatrick, et – what else – des vampires ❤

Après bien des inquiétudes pour le dimanche après-midi (les auteurs commencent à partir T_T), j’ai pu faire la connaissance de Céline Landressie, dont j’ai juste adoré le premier tome de Rose Morte (semaine pré-Imaginales aussi !), je vous en reparle dans quelques jours. La rencontre a été charmante, Céline Landressie est aussi chouette qu’on me l’avait dit ^^Et j’ai eu droit à une très jolie illustration d’Arthus qui trône sur ma cage à épingler ^^

L’an dernier, j’avais partagé un petit goûter très sympa avec Vanessa du Frat et des amies. Cette année, elle s’était proposée de recréer l’occasion, mais le samedi, jour où j’étais de Portes ouvertes au boulot T_T je n’ai donc pu la croiser qu’en coup de vent vendredi et dimanche. J’ai tout de même eu mon cinquième tome de sa série Les Enfants de l’Ô 🙂

Dans ma liste, j’avais également noté Sorcières associées d’Alex Evans, autre roman aux couleurs steampunk, et Jardin d’hiver dont je n’ai pas pu rencontrer l’auteur (illustré par Aurélien Police <3).

Autre petite trouvaille chez une de mes libraires préférées, au Chat Borgne encore une fois : Les vampires, aux origines du mythe (non mais what else, une fois encore, je vous le demande. Je suis contente d’être tombée dessus, parce que d’habitude au Village du Livre je trouve plein de vieux documentaires sur le sujet, fantastique ou science-fiction, ou de belles éditions de romans … cette année c’était BD, mangas, fantasy urbaine et ado. Autant j’aime bien, autant je regrette la sélection habituelle. Et ils n’avaient pas le tome 5 de Psi Changeling, juste la suite).

En cours de lecture du premier tome de Testament de Jeanne-A. Debats, fantasy urbaine à la française avec une touche de SF (informatique, plutôt intéressante), il me fallait la suite (où l’on me prévient aussi que le début plante les codes du genre pour mieux les faire exploser dans cette suite ^^, c’est gentil de prévenir :P).

Totalement imprévus, je l’avoue : parce que ma sélection aux Indés de l’Imaginaire (les Moutons, Mnémos, ActuSF) n’était pas disponible, j’ai craqué sur ce magnifique roman d’Olivier Gechter, Le Baron Noir. Vous n’avez pas idée de son élégance vieillie.

Et puis Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye. J’allais lui faire un petit coucou avant de partir, comme elle a été très occupée à chaque fois que je passais devant son stand, et puis elle a expliqué à la personne devant moi en quoi consistait le roman. Apparemment, contrairement à ce que je pensais, pas de traversée maritime, ce dont elle m’a assurée lorsque je lui en ai parlé. (Oui non mais en plus elle se souvenait encore de mon antipathie pour ce genre ^^, ça fait toujours plaisir quand on se rappelle de vos bêtises xD).

Cette année a vu l’inauguration d’un pôle BD, idée que je trouve vraiment sympa. J’ai eu l’occasion de découvrir Valp, l’autrice qui m’a séduite avec Khéropolis (dont j’aurais aimé prendre le tome 2, mais il n’est sorti que quelques jours plus tard, et il n’y a pas eu d’avant première). Je n’ai pas pu rencontrer Croci, l’auteur de la BD Dracula en ma possession (et de celle consacrée à Auschwitz dont la seule vue de la première m’a traumatisée au lycée), malheureusement (et j’ai résisté à l’envie d’acheter une autre version de Dracu en BD, qui apparemment rassemble deux histoires et dont la couverture est vraiment plus jolie, mais bon, 35€ pour un risque de doublon m’ennuyait un peu).

Dans les petits achats totalement imprévus ^^, il y a eu Saga, série comics que j’ai découverte chez Lelf il y a bien longtemps, Cher pays de mon enfance, qui revient sur des affaires qui ont agité la France il y a quelques décennies, un sujet qui me parle bien. Le dessin est plutôt particulier, j’espère qu’il me plaira autant que celui de Mathieu Sapin. Et puis bon, je pouvais difficilement passer à côté de Metropolis (années 30 siège d’une Belle Epoque sans fin dans une mégapole franco-allemande …). Adolphe est une adaptation de Pascal Croci dont le style m’a encore une fois séduite (non mais c’est bien d’être séduite par des romans ou des BDs, faudrait voir à les lire maintenant hein …).

Et vous ? Quels achats pour vous en mai ? Vous avez fait des folies aux Imaginales ?

4 commentaires sur “Moisson ! [Mai – Imaginales]

  1. J’ai totalement repéré La 25ème Heure et Le Chrysanthème Noir chez L’Homme sans nom, ils seront sans doute parmi mes prochains achats! Je les ai vus et au salon Fantastique à Paris et aux Imaginales et ils me tapaient dans l’oeil à chaque fois!

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s